“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

L'Humeur
  • témoignage
  • 16 novembre 2018
  • J’entends des journalistes répéter avec jubilation que le pouvoir d’achat a augmenté. S’ils le disent, c’est sans doute vrai pour eux. J’aimerais partager leur satisfaction. Je fais partie de ces retraités pour lesquels l’augmentation de la CSG n’est (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Novembre 2018 > La dépêche de l’Aube N°1521 > Hausse des carburants / Écologie

Hausse des carburants / Écologie

Macron écolo ? à d’autres !

vendredi 16 novembre 2018 , 182 : visites

La hausse des taxes sur les carburants est une mise en oeuvre parfaite des recommandations de Bruxelles qui, pour améliorer la “compétitivité”, demande de transférer la fiscalité des entreprises vers la consommation.

Voilà la raison principale des prélèvements indirects, énoncée le 9 juillet 2013 dans une recommandation du Conseil européen : «  prendre des mesures supplémentaires, y est-il dit, déplaçant la charge fiscale sur le travail vers les taxes environnementales ou la consommation. » Plus de 45% de ces taxes vont combler les caisses de l’État, quand moins de 19% servent à la transition environnementale. Macron ment quand il invoque des raisons d’écologie. D’ailleurs, si le pouvoir avait le réel souci de sortir des énergies carbonées, il n’autoriserait pas un nouveau forage pétrolier au large de la Guyane. Non, mais il préfère culpabiliser les usagers.

Des mesures sont pourtant envisageables quand on songe, par exemple, aux 3 500 supertankers et 17 500 tankers ou aux milliers de paquebots de croisière qui avalent des dizaines de fois plus de carburant que la totalité des voitures qui roulent sur la planète. Un trafic qui s’est développé en cassant nos productions, délocalisées à l’autre bout du monde pour exploiter des travailleurs dans la misère. Et si le pouvoir avait le souci de l’environnement, il ne porterait pas autant de coups à la SNCF en poussant sur les routes 4,5 millions de camions et des centaines de cars “Macron”, au lieu de lancer une politique pour développer le fret ferroviaire et faire vivre les petites lignes.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|