“Nous ne sommes pas obligés d’accomplir des grandes actions héroïques pour participer au processus du changement. De petits actes multipliés par des millions de personnes peuvent transformer le monde.” Howard Zinn

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 3 novembre 2018
  • Bien sûr, il y a cette violence qui pourrit le quotidien de ceux qui la subissent, celle de ces enfants et de ces ados qui imitant les incivilités de leurs parents s’imposent pour prouver qu’ils existent et sont tout-puissants. N’ayant jamais appris (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Novembre 2018 > N° 1519 > Prix des carburants

Prix des carburants

colère légitime et récupération d’extrême droite

samedi 3 novembre 2018 , 105 : visites , par LDA

La hausse massive des prix des carburants crée une émotion légitime. En effet, tous les français sont touchés quels que soient leurs revenus, mais plus durement pour les plus modestes. Le PCF met en avant un certain nombre de propositions.

Nombreux sont les salariés disposant de petits revenus qui sont obligés d’utiliser leurs véhicules, ne serait-ce que pour aller travailler, et pour qui ces hausses représentent une perte lourde de pouvoir d’achat. Le Parti communiste demande l’annulation de la hausse de la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) pour 2019 pour l’ensemble des carburants. Mais les communistes préconisent aussi une fiscalité écologique socialement juste. Il faut réduire massivement la production de gaz à effet de serre, dont, évidemment, celles émises par les véhicules particuliers. Mais la hausse indifférenciée des prix des carburants n’est pas la bonne méthode : elle frappe le pouvoir d’achat des plus modestes, pendant que les plus riches conserveront leurs «  droits de polluer  ». Sous couvert de fiscalité écologique, le gouvernement ne fait qu’essayer de combler en partie le trou qu’il a creusé dans les caisses de l’État avec ses cadeaux aux riches et aux entreprises. Un racket qui n’aura aucun impact sur l’environnement.

Pour une politique des transports plus vertueuse

Une politique plus vertueuse, conjuguée avec des investissements massifs pour les déplacements en transports publics et à vélo, c’est là l’avenir des déplacements dans notre pays. Lors des Assises communistes de l’écologie qui se sont déroulées en mai dernier, des propositions ont été mises en débat sur cette question, notamment :

- Pour une réduction forte des transports émetteurs de CO2 : priorité au ferroutage ; développement des transports en commun par la gratuité ; des circuits courts agricoles et industriels (relocaliser, produire localement...)  ; une taxe kilométrique dissuasive pour les transports de marchandises évitables.

- Réduire la consommation d’énergies carbonées avec des mesures de sobriété énergétique par un plan ample de rénovation thermique du logement, privilégier l’utilisation des énergies décarbonées pour réduire l’utilisation des énergies carbonées (gaz, charbon, pétrole). Pour les communistes, il s’agit aussi d’oeuvrer concrètement avec des actions à tous niveaux pour un autre mode de développement, de production et de consommation. La lutte d’un même tenant contre les inégalités sociales et environnementales est un marqueur prépondérant dans le projet communiste. Alors que la spéculation bat son plein sur les marchés du brut et que les pétroliers accumulent des profits faramineux, le gouvernement gonfle les taxes qui sont des impôts injustes. À l’inverse, pour financer certaines des dispositions qu’il préconise, le PCF propose l’instauration d’une taxe sur les profits des compagnies pétrolières

OPA politicienne brune

Lancé début octobre par des usagers, le mouvement contre la hausse des carburants avec, en point d’orgue, la manifestation du 17 novembre, est sous le coup d’une OPA politicienne de l’extrême droite. Appâtée par le succès sur les réseaux sociaux, la « patriosphère », via un membre de Debout la France, vite rejoint par Nicolas Dupont-Aignan, a appelé à « bloquer toute la France. » « Patriosphère » et « fachosphère  » s’entendant comme larrons en foire, Marine Le Pen a aussi accroché son wagon, estimant que faire sa Madame Plus à quelques mois d’une élection ne serait pas inutile. Elle a été rejointe par un de ses dissidents, Carl Lang, dont le Parti de la France collectionne les scores groupusculaires, quand il parvient à présenter des candidats. Une récupération brune qui va servir le couvert aux attaques de la droite macronienne.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|