“Les marchés financiers n’ont que faire de la couleur politique des dirigeants des pays : ce qui compte, à leurs yeux, c’est le respect du programme économique.” Sous-commandant Marcos

L'Humeur
  • C’est la rentrée. Bruno Lemaire vante sa...
  • 15 septembre 2018
  • C’est la rentrée. Bruno Lemaire vante sa méthode et son chef qui veut le bonheur des Français, et même des Françaises et regrette que les grèves du printemps aient handicapé ses résultats. Pour créer de l’emploi et pour que l’État puisse investir dans le (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 15 septembre 2018
  • Bien sûr, il y a eu la canicule, les aléas climatiques extrêmes qui se multiplient, et la foudre lancée par Nicolas Hulot contre Jupiterion. Bien (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Septembre 2018 > N°1512 du 14/09/2018 > C’est la rentrée. Bruno Lemaire vante sa...

C’est la rentrée. Bruno Lemaire vante sa...

DE MALICETTE

samedi 15 septembre 2018 , 61 : visites

C’est la rentrée. Bruno Lemaire vante sa méthode et son chef qui veut le bonheur des Français, et même des Françaises et regrette que les grèves du printemps aient handicapé ses résultats. Pour créer de l’emploi et pour que l’État puisse investir dans le bon créneau, dit-il, rien de tel que les privatisations. Et par là-dessus, un peu d’ascétisme général serait souhaitable. La dette, la dette, la dette, c‘est son credo, c’est sa rengaine, les Français et même les Françaises, les Belges et les Belges, les Grecs et les autres, tous doivent chanter à pleine voix le Moorsoldatenlied*, un chant pas totalement optimiste, mais si utile à la bonne marche de l’Europe des capitalistes.

En Europe, justement, le racisme pousse en toute logique. Pas en silence, hélas, comme mes graines de rose, de réséda et de souci, mais en braillant et fulminant comme un cordon bickford relié à un baril de haine. Les mauvaises politiques fabriquent les mauvais citoyens. En Suède, les fachos osent s’appeler « les Démocrates  ». Comme disait Allain Leprest, « Tout c’qu’est dégueulasse porte un joli nom.  » Malicette n’est pas positive, mais elle va cette semaine à la fête de l’Huma reprendre du poil de la bête.

* Chant des marais ou chant des déportés.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|