“Les marchés financiers n’ont que faire de la couleur politique des dirigeants des pays : ce qui compte, à leurs yeux, c’est le respect du programme économique.” Sous-commandant Marcos

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 24 août 2018
  • On ne sait pas très bien : 4,25 millions d’euros par an, ce ne serait que le salaire minimum garanti pour le nouveau patron d’Air France. S’y ajouteront quelques primes au montant indéterminé. Est-ce qu’il le vaut bien (pour reprendre la pub de (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 24 août 2018
  • 25%, Atlantia dévisse en bourse ! Le choeur des pleureuses de la smala financière mondiale levait les bras au ciel après l’effondrement du viaduc de (...)

  • Lire la suite

DE GUY CURE

tout ça pour ça

vendredi 24 août 2018 , 33 : visites

On ne sait pas très bien : 4,25 millions d’euros par an, ce ne serait que le salaire minimum garanti pour le nouveau patron d’Air France. S’y ajouteront quelques primes au montant indéterminé. Est-ce qu’il le vaut bien (pour reprendre la pub de L’Oréal) ? La presse locale aussi accuse « ces salaires qui passent mal » et qui sont la confirmation que capitalisme et moralité ne font pas bon ménage.

Quelle était la rémunération des dirigeants de l’autoroute de Gênes ? Combien les actionnaires ont-ils touché de dividendes grâce à la bonne gestion de la société ? C’est que pour les financiers, l’efficacité n’a pas le même sens et les mêmes conséquences que pour les salariés et les usagers. Est-on bien sûr que le drame de Gênes est spécifique de l’Italie ? Les pots-de-vin, les malfaçons et les financements occultes, s’arrêtent-ils vraiment à la frontière, tels le poison de Tchernobyl ? Le choix de favoriser les premiers de cordée comporte-t-il moins de risque en France ? On voit les effets du ruissellement sur le fonctionnement des hôpitaux. La privatisation du rail et les cadeaux aux transporteurs routiers prennent un nouvel éclairage à la lumière du drame de Gênes.

Finalement, le capitalisme est très bien adapté aux exigences outrancières d’une poignée de parasites, et c’est tout.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|