“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

L'Humeur
  • des vies sauvées
  • 10 août 2018
  • 80 à l’heure, c’est moins de pollution, donc moins de gaz à effet de serre. En roulant moins vite, je combats le dérèglement climatique, et je diminue la surmortalité due aux effets de la canicule. Ça vaut quand même le coup ! Dommage que les camions (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 10 août 2018
  • L’École des hautes études commerciales de Paris (HEC) est une “grande école” d’écrémage de la « crème de la crème ». L’enseignement tarifé (45 000 euros (...)

  • Lire la suite

des vies sauvées

vendredi 10 août 2018 , 45 : visites

80 à l’heure, c’est moins de pollution, donc moins de gaz à effet de serre. En roulant moins vite, je combats le dérèglement climatique, et je diminue la surmortalité due aux effets de la canicule. Ça vaut quand même le coup ! Dommage que les camions roulant au gazole bénéficient d’exonérations fiscales sur la taxe carbone. Ces 900 millions d’euros de cadeaux en 2017* limitent quelque peu les effets positifs de mon comportement écologique. Pour Macron, les intérêts financiers des transporteurs routiers sont prioritaires.

80 à l’heure, c’est 400 vies sauvées par an. Qui ne se réjouirait d’avoir un souverain se souciant de la vie de ses sujets ? Et ce sera 800 vies supplémentaires avec une limitation à 70. En attendant la confirmation des statistiques, les radars font recette. Ce «  surplus des amendes » était bien escompté, puisqu’il figure dans l’argumentaire gouvernemental pour la limitation de vitesse. Combien de vies sauvées en accordant plus de moyens à l’hôpital, en formant des jeunes médecins pour au moins compenser les départs en retraite ? Évidemment, ces mesures couteraient quand les autres rapportent. Rien à faire ; avec les EnMarcheurs, on démarre sur des questions vitales et on retombe sur des questions de pognon.

Guy CURE

* Source France Nature Environnement

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|