“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

L'Humeur
  • des vies sauvées
  • 10 août 2018
  • 80 à l’heure, c’est moins de pollution, donc moins de gaz à effet de serre. En roulant moins vite, je combats le dérèglement climatique, et je diminue la surmortalité due aux effets de la canicule. Ça vaut quand même le coup ! Dommage que les camions (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 10 août 2018
  • L’École des hautes études commerciales de Paris (HEC) est une “grande école” d’écrémage de la « crème de la crème ». L’enseignement tarifé (45 000 euros (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Août 2018 > N°1507 du 10/08/2018 > Mort d’Arsène Tchakarian

Mort d’Arsène Tchakarian

humble... et si lumineux

vendredi 10 août 2018 , 241 : visites

Il était le dernier survivant du “groupe Manouchian” qui avait résisté à l’occupant nazi. Le résistant Arsène Tchakarian est décédé le 4 août.

Arsène Tchakarian est mort, emportant avec lui le dernier souffle du “groupe Manouchian”, un réseau de résistance communiste qui a laissé une empreinte profonde dans la mémoire française. « Aujourd’hui, il y a du soleil. C’est en regardant le soleil et la belle nature que j’ai tant aimée que je dirai adieu à la vie et à vous tous, ma bien chère femme et mes bien chers amis », écrivait-il à son épouse, quelque heures seulement avant de s’en aller. Comme ses camarades qui ont refusé le bandeau que leur tendaient leurs assassins sur le point de faire feu, Arsène Tchakarian, au crépuscule, fredonnait encore le vers d’Aragon : « La mort n’éblouit pas les yeux des Partisans ».

Né en plein génocide arménien, militant pendant le Front populaire et résistant face à l’occupant nazi, Arsène Tchakarian a continué le combat après guerre pour la reconnaissance du génocide et les droits du peuple arménien. « Modeste et humble, c’est [...] un grand homme qui nous quitté [et] que le Parti communiste est fier d’avoir compté dans ses rangs  », a réagi le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent. Jusqu’à peu, il écumait les lycées et collèges pour offrir son témoignage, léguant comme un don l’esprit de Résistance.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|