“Nous ne sommes pas obligés d’accomplir des grandes actions héroïques pour participer au processus du changement. De petits actes multipliés par des millions de personnes peuvent transformer le monde.” Howard Zinn

L'Humeur
  • la pêche au gros
  • 20 juillet 2018,
    par Malicette
  • Je me suis fait piéger par une caméra mobile. En pleine ville. La caméra d’un confrère de France 3. J’étais là à rêver tranquille. Je rêve souvent d’un monde futur. Tranquille donc. Mais la réalité vous bouscule. Surtout celle des caméras. Eh ! monsieur, (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 20 juillet 2018
  • Quand il le veut, le gouvernement n’a pas besoin de chercher sous le sabot d’un cheval pour trouver un « pognon de dingue ». À plus forte raison (...)

  • Lire la suite

la pêche au gros

vendredi 20 juillet 2018 , 49 : visites , par Malicette

Je me suis fait piéger par une caméra mobile. En pleine ville. La caméra d’un confrère de France 3. J’étais là à rêver tranquille. Je rêve souvent d’un monde futur. Tranquille donc. Mais la réalité vous bouscule. Surtout celle des caméras. Eh ! monsieur, puisque vous êtes là, répondez à ce micro-trottoir. Que pensezvous des caméras de vidéo-surveillance de M. Baroin ? Pris sur le fait, en état de rêve, tout-à-trac, j’ai bredouillé un peu. - Heu, ça coûte cher, il vaut mieux truffer la ville de clowns, de musiciens, de comédiens, Voilà qui serait utile, tiens, car ces caméras, ça sert à pas grand-chose, qu’à noter les incivilités sans guérir le mal qui ronge notre société. Le maire aurait mieux fait d’investir dans la police de proximité. Vieux truc coco.

Rentré chez moi, la réflexion s’affine. Je refais mon intervention. «  Bonjour, (toujours saluer la presse, même de trottoir). Il paraît, dites-vous, qu’il y a de nouvelles caméras à Troyes. Ça m’embête beaucoup. Je n’aime pas qu’on filme mes bonnes actions. Je viens de verser cent euros à la caisse des cheminots grévistes et de signer une pétition pour l’accueil des réfugiés. Pas besoin de le chanter sur les toits ».

Non monsieur, me dit la dame de France 3, les caméras, c’est pour attraper les délinquants. Bof, je lui réponds, vous savez bien qu’elles n’attrapent que le menu fretin. Notre maire n’a pas beaucoup d’ambition. De nouvelles caméras, oui, je serais entièrement d’accord. Pour la pêche au gros : du Cahuzac, du Woerth, du Sarkozy… Du lourd quoi.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|