“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • ÇA VEUT DIRE QUOI ?
  • 13 juillet 2018
  • Surprenant : ce n’est pas avec son allié socialiste au gouvernement qu’Angela Merkel a le plus de difficultés, mais avec son amie de toujours, la CSU. Seehofer, le ministre de l’Intérieur, a fait plus qu’infléchir la politique de la chancelière. En (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 13 juillet 2018
  • Rappelez-vous. François Baroin, qui avait décroché dans la guerre des clans à l’UMP, le maroquin de Grand Argentier, faisait se bidonner la smala (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > JUILLET 2018 > N°1503 du 13 juillet 2018 > Tour de France des Hôpitaux

Tour de France des Hôpitaux

défendre la santé et la sécu

vendredi 13 juillet 2018 , 277 : visites

A mi-parcours de leur Tour de France des hôpitaux, les parlementaires communistes ont réuni, le 5 juillet à l’Assemblée nationale, plus de 200 acteurs de la santé afin d’échanger sur la crise des urgences, les besoins de recrutements et le financement de l’hôpital public.

Une centaine d’établissements visités en cinq mois. On se souvient de la venue, le 25 mai dernier, du député PCF, Alain Bruneel, qui s’est rendu au centre de santé mentale de Brienne-le-Château et aux urgences de Troyes. Les parlementaires avaient décidé de faire le point : « Nous avons voulu vous rencontrer pour connaître vos propositions, vos alternatives et nous préparer à combattre ensemble le prochain budget de la Sécurité sociale, qui s’annonce douloureux pour notre système de santé public  », a expliqué Alain Bruneel, député du Nord très mobilisé sur le dossier. Que faire au niveau national dès aujourd’hui, parce qu’il y a urgence, mais également envisager l’avenir ? Voilà de quoi il a été question lors de ces échanges.

Il s’agissait aussi de se concerter avec les professionnels pour affiner le plan d’urgence que les élus communistes défendront dès le mois d’octobre lorsque le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2019 sera en débat. «  Nous devrons à la fois nous mobiliser pour défendre la Sécurité sociale et notre système de santé. Les deux sont étroitement liés  », a expliqué le député des Bouches-du-Rhône Pierre Darrhéville.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|