“Aujourd’hui, quand vous vivez dans une famille ouvrière, vous avez peur que vos enfants tombent dans la misère. Pourquoi ? Parce que la politique actuelle contribue à accumuler des richesses.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 29 juin 2018
  • La fête de la musique est l’occasion pour les auditeurs du service public de la télévision d’entendre de la musique classique à une heure de grande écoute. Ce n’est pas si souvent : audimat oblige ! Pour une large part de la population, grande musique (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 29 juin 2018
  • Un avion pour faire cent bornes, de la vaisselle à un demi-million d’euros, une piscine « hors-sol » au fort de Brégançon... Rien n’est trop beau pour (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > JUIN 2018 > N° 1501 > DE GUY CURE

DE GUY CURE

LA MUSIQUE, ÇA SE FÊTE

vendredi 29 juin 2018 , 33 : visites

La fête de la musique est l’occasion pour les auditeurs du service public de la télévision d’entendre de la musique classique à une heure de grande écoute. Ce n’est pas si souvent : audimat oblige ! Pour une large part de la population, grande musique est synonyme d’ennui. Alors, quel dommage que la programmation de l’émission ait pu conforter leur répulsion. Il y avait des artistes renommés, des voix enchanteresses, le cadre prestigieux du théâtre romain d’Orange. Tout ça pour une soirée essentiellement solennelle et mélancolique. Même l’hommage à Maurane a sombré dans l’atmosphère dramatique.

Heureusement, dans l’Aube, la musique est vraiment à la fête tous les mois. La prochaine saison de l’Orchestre symphonique est connue. Il y en a pour toutes les humeurs, pour toutes les sensibilités. Comme la vie, la musique y est parfois gaie parfois triste, nostalgique ou guillerette, humble ou glorieuse. Gilles Millière et les musiciens sont prêts à nous régaler de saveurs variées. Et si parfois le menu ne vous dit rien, c’est une raison de plus de venir. Il ne faut jamais rater le plaisir de la découverte. Grâce au Conseil départemental, la fête est à la portée du plus grand nombre. Les abonnements démarrent fort ; le succès est déjà au rendez-vous.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|