“Aujourd’hui, quand vous vivez dans une famille ouvrière, vous avez peur que vos enfants tombent dans la misère. Pourquoi ? Parce que la politique actuelle contribue à accumuler des richesses.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 29 juin 2018
  • La fête de la musique est l’occasion pour les auditeurs du service public de la télévision d’entendre de la musique classique à une heure de grande écoute. Ce n’est pas si souvent : audimat oblige ! Pour une large part de la population, grande musique (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 29 juin 2018
  • Un avion pour faire cent bornes, de la vaisselle à un demi-million d’euros, une piscine « hors-sol » au fort de Brégançon... Rien n’est trop beau pour (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > JUIN 2018 > N° 1501 > CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE

hors-sol

vendredi 29 juin 2018 , 41 : visites

Un avion pour faire cent bornes, de la vaisselle à un demi-million d’euros, une piscine « hors-sol  » au fort de Brégançon... Rien n’est trop beau pour la première maisonnée de France. Le bourgeois président se veut gentilhomme et fait valser les deniers de la cassette publique. Moliérisons donc :

Macron est très actuel car ne croyez-vous pas

Que de nos jours encore, les riches et leurs appâts

Certains veulent singer ; faibles êtres pathétiques

Qui comme d’autres bourgeois en deviennent comiques.

Objection votre honneur ! ont perfidement laissé sourdre les préposés à la com’ élyséenne, Rocard, lui aussi, s’était fait aménager une piscine et un tennis à la Lanterne ; un pavillon de chasse de Versailles, résidence républicaine à la Libération, puis d’État et présidentielle depuis Sarkozy. Le pouvoir absolu capte tout. Arrivée à Matignon, la gauche autogestionnaire, comme son nom l’indique, avait estimé qu’on est jamais mieux servi que par soimême. Rocard avait au moins eu le bon goût d’assurer son confort en douce, “off” comme on dit, et que sa piscine ne fit pas de vagues. Reste que, en parallèle du « pognon de dingue », le train de vie d’Emmanuel 1er fait tousser. Ces « à-côtés » ne sont point nouveaux, ce sont des pourboires du peuple à ses représentants. Mais le peuple consommant de plus en plus chichement, les pourboires, prélevés et non plus gratifiés, sont devenus exorbitants. Ajoutez-y l’exhibitionnisme de la richesse par le parvenu arrogant. Ma jeune voisine remplit les rayons d’un hypermarché à soixante kilomètres de chez elle. La fin du mois, c’est pâtes et riz ou pas d’essence dans la voiture pour aller au turbin. La piscine municipale : trop cher ! Une piscine « hors-sol » pour des Macron «  horssol » ? Je leur souhaite beaucoup de tasses.

Le Capitaine TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|