“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

L'Humeur
  • DE JEAN LEFÈVRE
  • 8 juin 2018
  • Notre camarde Jean Burles a tiré a révérence lui aussi à l’âge de 101 ans. Je m’en souviens. Il dirigeait la fédé de l’Aube de 1948 à 1960. Ce n’était pas un tendre. Comment dit-on ? Stalinien ? Certains prononcent ce mot avec répugnance. Ils ne savent pas (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 8 juin 2018
  • Sept français sur dix estiment que la cause animale est mal défendue par les élus. 86%, nous dit un récent sondage, sont également pour l’interdiction (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Juin 2018 > N°1498 > Extrême droite

Extrême droite

L’ITALIE passe sous la botte

vendredi 8 juin 2018 , 320 : visites

Avec la nomination aux forceps d’un gouvernement, l’extrême droite italienne fait passer l’Italie sous sa botte.

Matteo Salvini de la Ligue du Nord, qui prend sept ministères, et le Mouvement 5 étoiles (M5S), avec neuf ministres, n’ont pas tardé à donner le ton. Lors de déplacements dans le sud de l’Italie, Matteo Salvini, devenu ministre de l’intérieur, s’est lancé dans des diatribes contre les immigrés « pour arrêter l’invasion du pays », omettant de mentionner la baisse de 90% au cours de la dernière année du nombre de migrants ayant débarqué sur les côtes italiennes. L’ami de Marine Le Pen aura aussi à coeur de mettre en place le « tour de vis sécuritaire  » qu’il a promis. Son comparse au ministère de la famille, Lorenzo Fontana, a réaffirmé son opposition à l’avortement, regrettant que le droit à l’IVG ne soit pas remis en cause lors de cette législature, saupoudrant à l’occasion ses propos de touches homophobes à peine voilées. Au ministère du travail, Luigi Di Maio, du M5S, a, lui, donné de la voix contre « les privilèges des syndicalistes », mais « les entrepreneurs doivent être laissés en paix.  » « Aujourd’hui, l’État c’est nous !  », a-t-il annoncé. Pour le pire.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|