“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • étrange manifeste
  • 11 mai 2018
  • On reçoit sur nos ordinateurs à la fois le beau et le moche, l’amour et la haine, un beau salmigondis de conneries aussi qui encombrent nos écrans. Le racisme le plus vulgaire y prend place avec arrogance sans qu’aucune voiture-balai ne vienne (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 11 mai 2018
  • En 2012, sur son site web, Lohmann et Rauscher, écrivait : « nos employés, notre capital le plus important. » C’était, souvenez-vous, à cette même (...)

  • Lire la suite

Hôpital

1,2 milliard de coupes dans les salaires des personnels

vendredi 11 mai 2018 , 250 : visites

Une note des services du ministère de la Santé prouve qu’un plan d’économies à l’hôpital est bel et bien en préparation.

Contre l’évidence et les sacrifices budgétaires demandés aux hôpitaux, Emmanuel Macron et le gouvernement vont répétant qu’ils n’exigeront pas d’eux de nouvelles économies durant les quatre ans à venir. Une note émanant de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), un service du ministère des Solidarités et de la Santé, montre que de nouvelles coupes sont bel et bien en préparation. Selon ce document, publié sur le site d’information spécialisé Hospimedia, un plan d’économies de 1,2 milliard d’euros, prélevés sur la masse salariale des hôpitaux publics, serait à l’étude pour la période 2018-2022.

Cette coupe serait la traduction de «  l’effort attendu sur l’ensemble de l’Ondam » (Objectif national de dépenses d’assurance-maladie), le plan de rigueur appliqué aux dépenses de santé s’élevant en tout à 6,2 milliards d’euros, explique le document. Des économies qui seraient aussi «  la résultante des programmes de réorganisation hospitalière  », à l’instar du «  virage » pris vers l’«  ambulatoire » et « des évolutions réglementaires » récentes comme le rétablissement du jour de carence pour maladie chez les agents publics. Au total, ce rationnement de la masse salariale représente « une suppression de 30 000 postes sur cinq ans », rapporte le site Hospimedia, en précisant que la méthode envisagée par les services du ministère n’a «  pas encore fait l’objet d’une concertation syndicale ». Cette note de la DGOS montre la dichotomie entre les propos du président de la République, du gouvernement, et la réalité de leurs actes.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|