“Ils n’ont pas senti la souffrance : ils ont créé le chaos, ils ont laissé tout rafler à ceux qui étaient les plus forts économiquement. Antonio GRAMSCI.

Accueil > Archives > Aube > Troyes > Santé > Les députés de droite incapables de répondre aux attentes des aubois

Les députés de droite incapables de répondre aux attentes des aubois

Urgences de l’hôpital de Troyes

jeudi 7 juin 2007 , 2641 : visites , par JPC

Rappelez-vous c’était en janvier 2002. Après une bataille de plusieurs mois initiée par MF Pautras et ses collègues élus communistes du département, la reconstruction des urgences de l’Hôpital de Troyes était annoncée.

Il aura fallu pas moins de six mille pétitions signées, une adresse à l’ensemble des maires de l’Aube, 120 conseils municipaux apportant leur soutien à la démarche initiée par l’élue communiste, (au total plus de mille élus du département appelés à prendre position) pour arriver à faire entendre raison au décideur politique. Cette première victoire n’est qu’une étape avait alors déclaré la conseillère générale : "il faut obtenir les financements nécessaires pour le recrutement de médecins, d’infirmières, de personnel en nombre et cela va être très difficile " Elle ne croyait pas si bien dire puisque cinq plus tard, elle se mobilise à nouveau accompagnée de Pierre Mathieu, vice-président du conseil régional et membre du conseil d’administration de l’hôpital de Troyes afin d’obtenir les recrutements nécessaires ; Les dizaines d’appels de familles scandalisées par les heures d’attente qu’on leur impose avant d’être pris en charge l’ont décidée à reprendre l’action.

Pierre MATHIEU,
Pierre MATHIEU, membre du conseil d’administration de l’hôpital, entend bien s’investir sur ce dossier.

Mais la première question que l’on peut se poser devant ce véritable scandale est : que font les trois députés de l’UMP pour régler ce problème majeur ? Et au premier rang d’entre eux F. Baroin maire de Troyes et président du Conseil d’administration ?

Peut être faut il se rappeler que lorsque Pierre Mathieu et Anna Zajac avait proposé au maire de Troyes de voter un vœu demandant la reconstruction, celui-ci avait refusé. Mais la réponse à ce laxisme est éminemment politique. Difficile en effet lorsque l’on est député de droite, de demander à la fois, à l’Assemblée nationale, le renforcement de la maîtrise comptable des dépenses de santé qui, sous la contrainte du pacte de stabilité européen, étouffe l’hôpital, et plaider pour des moyens supplémentaires pour les services de santé dans son département.

Choix politiques

C’est une évidence, la création des postes nécessaires au bon fonctionnement de l’hôpital public passe par une réforme ouvrant le budget de la sécurité sociale à de nouvelles sources de financement, notamment aux actifs financiers des grosses entreprises qui sont sous-fiscalisés. Cela nécessite aussi d’en finir avec la multiplication des exonérations de cotisations patronales. Il faut savoir également que l’hôpital est le seul service public qui est contraint de payer la taxe sur les salaires. Sa suppression rapporterait à elle seule plus de 10 millions de francs à l’hôpital de Troyes, de quoi créer les emplois nécessaires à son bon fonctionnement. Le combat pour les urgences reprend donc. Mais ce serait quand même incroyable que soit réélus à nouveau députés, ceux qui durant des années ont été de simple spectateurs devant ce scandale que subissent les Aubois depuis des années, alors qu’il ont encore aujourd’hui tous les pouvoirs pour y remédier.

Souhaitons qu’à travers ce nouvel exemple démonstratif de l’inefficacité de la droite à régler les problèmes auxquels ils sont confrontés, les Aubois feront un choix efficace au 1er tour des élections législatives.

Télécharger, signer et faites signer la pétition .

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N924

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|