“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

L'Humeur
  • DE MALICETTE
  • 27 avril 2018,
    par Malicette
  • La députée auboise, madame Valérie Bazin-Malgras, nouvellement élue, vient de rejoindre l’écurie Ciotti-Wauquiez, le wagon de tête du Parti républicain. Elle vient de se faire connaître par le dépôt d’une proposition de loi, signée avec quelques-uns de (...)

  • Lire la suite

MÉMOIRE

vendredi 27 avril 2018 , 281 : visites

Claude Macé et Daniel Jourdain se sont lancés depuis plusieurs mois dans des recherches qu’on peut dire fructueuses,

Il ont tenté de ressusciter les parcours de plus de 200 Résistants de l’Ouest aubois dans tout le périmètre de Romillysur- Seine, qui va d’Anglure (Marne) à Nogent-sur-Seine, Marcilly-le-Hayer, Estissac, et même Saint-Maurice-aux- Riches-Hommes (Yonne), car les luttes organisées ici ou là étaient fortement imbriquées. Une centaine de fiches individuelles se trouvent à la fin du livre.

Ils ont voulu donner à leur travail une extension plus grande en demandant à l’ANACR et à la FNDIRP de travailler avec eux, en particulier Ginette Collot, dont la mémoire de cette époque reste vive. S’en sont suivies des recherches aux Archives départementales, des rencontres de témoins encore vivants, des voyages dans différents centres de recherche et une moisson de photos et de documents inédits.

Un travail concret, éclairant, neuf, sur un sujet encore délicat et sensible que notre équipe d’historiens a voulu revisiter et qui fixe les choses dans leur réalité parfois surprenante. Le plus édifiant dans ce travail c’est d’avoir pu faire comprendre l’ensemble des actions menées par la Résistance, leurs liens, leur genèse et bien sûr, d’avoir donné à comprendre l’originalité de ce que les historiens nomment la Résistance, une armée de volontaires sans uniforme, souvent sans armes et qui voulaient libérer leur pays sous le joug. Emouvantes, oh ! combien, bien que le livre n’ait d’autre but que de traquer la réalité d’alors, ce sont les photos de tous ces jeunes, représentant chacune une promesse de vie à réussir, de famille à construire, alors qu’on sait cette vie disparue, fauchée par la brutalité nazie.

Beaucoup d’adultes et de jeunes tireront des leçons utiles de ces récits. Le sujet du Concours National de la Résistance, cette année, c’était «  S’engager pour libérer la France. » Ce livre eut été un excellent support. Pourquoi certains sortent du lot et s’engagent ? Leur engagement et leur martyre donnent une leçon d’humanité. Aujourd’hui, l’Europe sent le nazi. Ils sont casqués à Toulouse, ils ont mis Orban, en orbite, ils poussent aux lois scélérates en Pologne, Ukraine, Lettonie, Autriche. Et ce monde aussi, sent la guerre. Que ce livre est donc le bienvenu, pour connaître qu’on peut s’organiser en toutes circonstances, les plus imprévues et les plus graves.

Une exposition permanente de tous ces travaux se tient à l’Eden de Romillly du 27 avril au 13 mai. Sébastien Touffu, le directeur de l’ONACVG, tiendra une conférence le 3 mai à 19 h 00, espace Mitterrand, sur le sujet de la Résistance dans l’Aube. Nous invitons tous nos lecteurs à suivre ces animations et à acheter ce livre*. JEAN LEFÈVRE *

“La Résistance dans l’Ouest aubois” 276 pages, Ed. ANACR et FNDIRP, 13 euros.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|