“Un gouvernement injuste familiarise les esprits des sujets avec l’injustice et fait que peu à peu ils s’accoutument à la voir sans horreur.” Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach

L'Humeur
  • DE JEAN LEFÈVRE
  • 31 mars 2018
  • L’AG de l’ADIRP* s’est tenue dimanche dans la Maison de retraite de la Moline en présence de Madeleine Billat, ancienne déportée, qui fut envoyée à Ravensbrück alors qu’elle n’avait pas dix-sept ans. Il y fut question de Résistance et donc déjà, d’histoire (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 31 mars 2018
  • « Vous, les élus, représentez la population ou partez ! » Tout était dit, ou presque, dans l’apostrophe d’un lycéen américain lors de la marche contre (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Mars 2018 > N° 1488 > DE JEAN LEFÈVRE

DE JEAN LEFÈVRE

EXEMPLAIRE

samedi 31 mars 2018 , 46 : visites

L’AG de l’ADIRP* s’est tenue dimanche dans la Maison de retraite de la Moline en présence de Madeleine Billat, ancienne déportée, qui fut envoyée à Ravensbrück alors qu’elle n’avait pas dix-sept ans. Il y fut question de Résistance et donc déjà, d’histoire ancienne, comme disent ceux qui ne veulent se mêler de rien. Des «  purs », des pacifistes comme il y en eut tant en 1939, refusant de prendre parti alors que, déjà, les Sudètes étaient envahis, l’Espagne républicaine agonisait et le talon des bottes nazies pesait dès lors sur leur tête. « Les cons » (dixit Daladier revenant de Munich), « s’ils savaient ! » Les cons ne savent rien car ils ne veulent rien savoir.

Ceux qui savent, ce sont ceux qui luttent. Et ceux qui luttent apprennent vite. En 1933, ils étaient mobilisés et se battaient contre le fascisme en train de contaminer l’Europe. Nous en sommes encore là, et une grande partie des propos tenus lors de cette AG républicaine fit état de la peste brune qu’on ne doit pas minimiser, tant la situation de crise et de guerre engendre misère et racisme.

On parla aussi d’Arnaud Beltrame, ce gendarme héroïque qui prit la place d’une otage et mourut en lui épargnant la mort. Conduite exemplaire à l’image de Maurice Romagon, conseiller général communiste, arrêté en 1942, interné à Clairvaux et qui refusa de s’évader comme la Résistance le lui proposait. «  Non, dit-il, car je suis numéro 1 sur la liste et si je me sauve, c’est le numéro 2 qui sera fusillé. J’ai bientôt 56 ans, autant que ce soit moi qu’un jeune.  » Son message d’adieu à sa femme :«  Pour ceux qui restent dans la bagarre…Soyez les artisans d’une vie meilleure. »

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|