“Nous n’attendrons ni une semaine, ni trois jours, ni même une heure pour le répéter solennellement : nous ne subirons pas la loi de la spéculation internationale.” Léon Blum (mai 1935)

Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 9 mars 2018
  • Drôle de zozo, ce Jean-Cyril Spinetta, auteur sur commande de la philippique contre le service public ferroviaire. Avant un cataclysme, il y a (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Mars 2018 > N° 1485 > Romilly-sur-Seine - Restauration scolaire

Romilly-sur-Seine - Restauration scolaire

le maire fait machine arrière fin des pénalités et nouveau réglement

vendredi 9 mars 2018 , 234 : visites

Le règlement intérieur de la restauration scolaire à Romilly-sur- Seine, voté en juillet 2017 par la majorité municipale de droite, faisait subir aux familles de nouvelles taxes.

En effet, les parents devaient s’acquitter d’une pénalité de 10 euros, notamment si l’enfant n’était pas inscrit au préalable (quasiment toujours en cas de force majeure dans les faits). Cette disposition avait été, dès le vote au conseil municipal, jugée abusive par les élus communistes et leurs partenaires, d’autant plus que dans le cas contraire, lorsqu’un enfant dont la famille prévenait de l’absence le jour-même (pour cause de maladie par exemple), elle devait malgré tout s’acquitter du prix du repas. À l’automne 2017, Dany Bouteiller s’était adressé au maire à ce sujet, afin de demander le retrait d’un autre article du règlement restreignant et conditionnant l’accès au service public de la restauration scolaire (la cantine étant un droit qui impose à Éric Vuillemin d’accepter tous les enfants).

Au Conseil municipal du mois de décembre 2017, Pierre Mathieu réitérait la demande de modification du règlement de restauration scolaire pour en permettre réellement l’accès à tous, et demandait que ce point soit inscrit à l’ordre du jour du prochain Conseil municipal. Parallèlement, des parents d’élèves, victimes de ces nouvelles dispositions, ne cachaient ni leur indignation ni leur colère auprès des services municipaux et des élus de la majorité municipale responsables de la situation. Au Conseil municipal du 10 février dernier, les élus communistes et leurs partenaires ont pris acte des améliorations dans le règlement, notamment le retrait des conditions d’inscription relatives à la disponibilité des places et aux situations professionnelles et/ou de santé des familles (dispositions illégales à leurs yeux). Dany Bouteiller a souligné toutefois qu’il restait trois points de désaccord. Ils concernent la prise en compte de la commande et de l’annulation, qui oublie le cas de force majeure ou la possible maladie de l’enfant, la présence en restauration sans inscription facturée 10 euros (pénalité souvent sujette à caution) et enfin la nécessité pour la ville de faciliter l’inscription et le paiement par le biais d’internet pour ceux qui le désirent. Face à la mobilisation des familles et des élu.e.s de l’opposition, le maire s’est engagé à présenter un nouveau règlement intérieur au Conseil municipal d’avril qui devrait prendre en compte toutes les propositions des élus communistes et de leurs partenaires.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|