“Aujourd’hui, quand vous vivez dans une famille ouvrière, vous avez peur que vos enfants tombent dans la misère. Pourquoi ? Parce que la politique actuelle contribue à accumuler des richesses.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • L’HUMEUR DE GUY CURE
  • 22 février 2018
  • Dans la série « J’ai bien aimé », la saga Halliday mérite une nomination. Il y a quelques semaines, la tour Eiffel était réquisitionnée pour un hommage national. Les larmes des chaumières baignaient les discours officiels. I l apparait clairement (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • en attendant les prochains désastres
  • 22 février 2018
  • L’assureur Allianz, allemand d’origine, premier groupe européen, quatrième mondial, vient de publier ses comptes 2017 : pleurnicheries sur un (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > FEVRIER > N° 1483 > en attendant les prochains désastres

en attendant les prochains désastres

jeudi 22 février 2018 , 68 : visites

L’assureur Allianz, allemand d’origine, premier groupe européen, quatrième mondial, vient de publier ses comptes 2017 : pleurnicheries sur un résultat en baisse de 2,3% et - si c’est pas malheureux ! - une augmentation du dividende ayant «  tout juste suffi à contenter les actionnaires  », compatissent Les Échos.

Pour mémoire, Allianz connut une liaison crapuleuse avec le nazisme, soutenant la montée au pouvoir du parti hitlérien (récompensé par un ministre de l’économie issu de sa direction) et, plutôt que d’indemniser ses clients juifs, s’associa à la solution finale et assura la plupart des camps de concentration et l’État nazi. Il fallut attendre 1998 pour que l’assureur fasse un tardif mea culpa et indemnise les victimes de cette période. Chichement.

Alors, ce coup de mou financier ? 2017, année la plus coûteuse en catastrophes naturelles, nous dit-on. On savait la fonte des glaciers à cause du réchauffement climatique. Voilà la fonte des bénefs  ; la baisse “climatique” du taux de profit. Qu’on se rassure. L’assureur a plus d’une corde à son arc et, après avoir prédit «  une multiplication des catastrophes naturelles à l’avenir », prévient ses actionnaires d’un prochain et sérieux coup de rein dans le domaine de l’assurance-dommages, ayant calculé qu’un feu de forêt ou encore une inondation peuvent aussi rapporter du fric, pour peu qu’on s’y prit habilement.

Pas un mot, de la part de ces idolâtres de l’argent, pour les victimes des catastrophes. Ils investissent, vendent à prix d’or leurs contrats piégeux et empochent, l’oeil rivé sur les indices boursiers. Quand le profit va, tout va, disent-ils en attendant les prochains désastres.

Le Capitaine TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|