Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > National > Droit des migrants > Non à l’immigration jetable

Non à l’immigration jetable

succès du rassemblement contre le projet gouvernemental

vendredi 7 avril 2006 , 1793 : visites , par LDA

E ntre 10 000 et 15 000 personnes se sont rassemblées dimanche pour le concert initié par Les Têtes raides contre le projet gouvernemental sur l’immigration. Sur scène, musiques et textes de protestation condamnent la nouvelle réforme du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA). Passé en Conseil des ministres le 29 mars, ce projet de loi restreint radicalement le droit au séjour pour les étrangers en fonction de leurs "compétences et talents". Une vision inacceptable selon le collectif Uni(e)s contre une immigration jetable soutenu par plus de 350 organisations politiques, syndicales et associatives et dont la pétition a déjà été signée par 22 000 personnes . "En France, on considère que l’immigration est un problème, dénonce, sur scène, les porte-parole du collectif. Les pratiques administratives et policières n’ont jamais été aussi dures et aussi illégales". Et de rappeler les arrestations dans les écoles et les enfants en bas âge placés dans les zones d’attente. "Après le CPE et le CNE qui créent des travailleurs jetables, on crée les immigrants jetables !", dit le collectif. Le rendez-vous était aussi musical : Bernard Lavilliers, Cali, Didier Lockwood, Dionysos, Louis Attaque, Souad Massi, les Têtes raides... Tous ont chanté leur refus d’une immigration choisie. "Elle est belle la France avec son cortège d’indécence" tempête le Ministère des affaires populaires. "Le respect de la vie et de la dignité humaine est un principe auquel on ne peut pas déroger, assènent Les Têtes raides. Il faut réaffirmer la conviction en l’homme car aujourd’hui elle est mise en danger. C’est le règne de la précarité. Suspicion envers la jeunesse, suspicion envers les chômeurs, suspicion envers les étrangers..."

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N863

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|