L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir.” Jean Jaurès

L'Humeur
  • LE MEILLEUR DES MONDES
  • 17 février 2018
  • Comme quelques-uns d’entre vous, je me suis fait avoir en achetant à l’époque quelques Natixis. Avec prudence d’ailleurs, mon arrière-grand-père s’étant déjà fait avoir avec les emprunts russes. Et boum, 3 mois après on m’annonçait la faillite. Non, pas la (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Février 2018 > N° 1482 > L’ACTU DE LA FÉDÉ DU PCF

L’ACTU DE LA FÉDÉ DU PCF

La puissance des idées du pcf

samedi 17 février 2018 , 261 : visites

Avant la conférence de presse qu’il a donnée pour l’UPOPAube, l’économiste communiste Denis Durand a rencontré quelques militant.e.s au siège de la fédération afin de présenter la proposition de loi sur la “sécurité d’emploi et de formation”, déposée par les député.e.s communistes, il y a de cela quelques mois.

Une loi qui vise l’éradication progressive du chômage et de la pauvreté. Elle est à la hauteur des défis de notre temps : défis sociaux (début d’un dépassement du salariat capitaliste) et défis économiques (efficacité, révolution numérique et informationnelle). Elle affronte les enjeux financiers, car la finance est notre ennemi, plus précisément le capital financier. Elle s’inscrit clairement dans le débat politique actuel à gauche dans une visée de dépassement du système capitalisme. Contrairement aux propositions social-démocrates, comme le “revenu universel” porté par Benoît Hamon ou le “droit opposable à l’emploi” de Jean-Luc Mélenchon, qui ont une nature commune. Derrière leur intention positive de sécuriser le revenu individuel, pour Hamon, ou de sécuriser le poste de travail, pour Mélenchon, c’est l’incapacité implicite à affronter les logiques patronales et financières pour y parvenir. À l’instar de tout modèle social-démocrate, elles achoppent sur la même difficulté : le refus de l’exigence d’une efficacité sociale et économique nouvelle. Leur visée respective est, chacune à sa manière, dénuée de toute intention de dépasser les logiques capitalistes.

La proposition de loi de Sécurité d’emploi et de formation : http://66.pcf.fr/sites/default/files/presentation_de_la_proposition_de_loi_sef.pdf

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|