« Le néolibéralisme est mort mais ils ne le savent pas. » Roland Gori

Accueil > Archives > National > Election > Gouvernement Fillon : sous le masque de l’ouverture, la droite la plus dure (...)

Gouvernement Fillon : sous le masque de l’ouverture, la droite la plus dure en ordre de marche

jeudi 24 mai 2007 , 2326 : visites , par LDA

L’annonce du premier gouvernement du quinquennat de Nicolas Sarkozy est un super cabinet présidentiel, confirmant l’aspiration du Président de la République de concentrer tous les pouvoirs entre ses mains.

L ’ouverture annoncée avec fracas par Nicolas Sarkozy,et tambourinée depuis plusieurs jours dans la presse, apparaît pour ce qu’elle est : un simple rideau de fumée destiné à faire oublier l’essentiel, une équipe gouvernementale à l’image de la droite dure et décomplexée incarnée par le nouveau Président de la République. Qui pourrait en effet s’étonner sincèrement de la présence du Président du groupe UDF à l’Assemblée nationale dans un gouvernement de droite ? Les députés centristes ont, au cours de la dernière législature, apporté leur soutien aux principales lois des gouvernements Raffarin et Villepin. Les ministres issus de l’UMP seront en mission contre le pacte républicain, les solidarités, l’égalité, la justice sociale.

Quand on drague le centre, on ouvre la voie à droite Plus choquante est la présence de personnalités issues du Parti socialiste. La recherche de plus en plus affi rmée au cours de la dernière période par certains dirigeants de gauche et la droite centriste d’une possible alliance n’a-t-elle pas créée les conditions politiques ouvrant la voie à l’idée que le travail avec la droite était aujourd’hui possible ? Pour certains, jusqu’à intégrer une équipe gouvernementale pilotée par Nicolas Sarkozy.

Là encore, personne ne doit s’y tromper, l’opération, ne marque en rien un infl échissement de l’orientation politique de la droite. Ces ralliements se font au service du programme du candidat de l’UMP.

La feuille de route de ce gouvernement : gagner les législatives puis taper dur, très dur. La composition de ce gouvernement caractérise le début d’une nouvelle ère politique. Derrière l’opération marketing cousue de fi ls blancs, se dessine une équipe resserrée et déterminée à appliquer coûte que coûte une politique extrêmement régressive, avec comme feuille de route le programme ultra-libérale du candidat de l’UMP. La seule rupture est celle de la méthode, le fond politique est, quant à lui, renforcé. Le danger est désormais réel et immédiat de voir déferler une droite sarkozyste violente qui aspire à tout emporter sur son passage.

Résister, construire l’espoir à gauche, le grand besoin de député-e-s communistes

Dans un tel paysage, l’heure est à la résistance et à la construction d’une dynamique à gauche pour contrer cette offensive réactionnaire. Cela passe, dès les prochaines élections législatives, par la victoire d’un maximum de candidats de gauche dans toute leur pluralité avec l’élection de nombreux député- e- s communistes ou soutenu-e-s par le PCF.

Le Parti communiste français réaffirme son opposition résolue à la politique de N. Sarkozy et de son gouvernement et sa détermination à tout faire pour contribuer à construire une véritable alternative de gauche

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N922

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|