“Aujourd’hui, quand vous vivez dans une famille ouvrière, vous avez peur que vos enfants tombent dans la misère. Pourquoi ? Parce que la politique actuelle contribue à accumuler des richesses.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • SALE TEMPS
  • 31 décembre 2017
  • La planète s’embrunit ; les pollutions gagnent du terrain. Les Pinochistes relèvent la tête au Chili. L’Autriche est annexée par des néonazis sans que l’Union européenne s’en émeuve ; une inertie à comparer avec les pressions qui ont suivi l’élection de (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2017 > Décembre > N1475 > “Une bonne façon de protester...”

ABONNEZ-VOUS

“Une bonne façon de protester...”

dimanche 31 décembre 2017 , 310 : visites , par Jean Lefevre

Comme chaque année, nous vous présentons nos meilleurs voeux pour l’année qui s’ouvre en espérant, pour chacun d’entre vous, bonheur et solidarité.

En relisant nos lettres passées, je ne peux que constater la permanence des problèmes posés à notre Dépêche, problèmes qui sont en fait les mêmes que ceux vécus par une grande partie de la population. La presse souffre. C’est vrai pour tous les journaux, et c’est encore plus vrai pour nos publications, l’Humanité ou la Dépêche de l’Aube. La publicité nous est chichement donnée et nous ne pouvons que remercier chaleureusement ceux qui nous aident. Quant aux programmateurs, radios et télés, ils ont décidé de nous effacer du paysage médiatique.

Une bonne façon de protester, ne serait-ce pas de vous abonner ou de faire un don à notre journal ? Car notre presse et nos élus font un travail d’information et de proposition formidable. Ils soutiennent le combat du peuple palestinien et celui du peuple grec, ayant pour seuls soucis, la paix, le développement et l’indépendance. Ils se battent pour un bon service public de santé et d’éducation. Ils s’opposent aux politiques que le grand capital veut imposer avec la complicité de Macron. Ils combattent le racisme diviseur et luttent pour une solidarité internationale avec les réfugiés chassés par les guerres. Ils ont l’espoir au coeur d’une prise de conscience collective et d’une fraternité qui permettra à ceux qui souffrent de sortir de ce système inégalitaire et stérilisant. Ils refusent ce monde faussement libéral, vraiment capitaliste, totalement sauvage.

La place de la Dépêche est modeste dans ce combat, mais nous le menons sans faillir. C’est pourquoi, notre seule arme, notre seule voix, ici, dans l’Aube, reste la Dépêche pour accompagner nos combats. Née en 1920, elle est toujours là. Elle est gonflée d’expériences passées et de rébellions efficaces, insoumissions qui peuvent nourrir de futures victoires. Un abonnement modeste de 40 euros serait suffisant s’il était versé par tous nos lecteurs. Nous vous sollicitons fraternellement pour que vous consentiez cet effort utile et salvateur.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|