“Il n’y a rien de plus horrible dans le grotesque qu’un Tom Pouce qui affecte de jouer les Tamerlans.” Macron ? Karl Marx

L'Humeur
  • TENTATIONS
  • 17 décembre 2017,
    par Guy Cure
  • La version française du Notre Père s’est mise au diapason des autres langues en ne faisant pas supporter à Dieu ce qui ne relève que de la faiblesse ou du cynisme humains. Mais de quelle tentation les chrétiens doivent-ils se garder ? « Les péchés les (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Ce qui nous chatouille & nous gratouille
  • 17 décembre 2017
  • Les « fake news » sont de fausses nouvelles. En voici une, glanée sur le Ouaibe, après les déclarations de Trump sur Jérusalem que le PCF a condamnées (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2017 > Décembre > N1473 > Ligne SNCF Paris - Troyes

Ligne SNCF Paris - Troyes

pas de nouvelles des baisses tarifaires promises

dimanche 17 décembre 2017 , 280 : visites , par LDA

Les élus communistes de Romilly s’inquiètent du silence sur les baisses tarifaires promises par le conseiller régional, Jacques Beaujean.                                          « Nous avons toujours demandé, sans l’obtenir jusqu’à présent de la direction nationale de la SNCF en charge de la ligne 4, une diminution importante des prix des abonnements pour se rendre au travail, particulièrement en direction de Paris. Le 1er janvier 2018, c’est la Région qui décidera et nous attendons que se traduisent en actes les promesses faites par M. Beaujean lors des réunions du COREST [Comité régional des services de transport - ndlr] », se sont-ils inquiétés. De surcroît, ils ne cachent pas leurs craintes d’augmentations du prix de certains billets, du fait que la Région cherchera à parvenir à un meilleur équilibre financier sur une ligne toujours présentée par la SNCF comme largement déficitaire. La régionalisation des lignes nationales d’aménagement du territoire est loin d’être sans risque pour les usagers et les contribuables régionaux. Aujourd’hui, la péréquation tarifaire a été totalement torpillée au plan national. Sans elle, et sans une implication beaucoup plus forte de l’État, il ne peut y avoir de services publics dans les territoires peu peuplés ou alors à des prix exorbitants.                                        « Dans ce contexte, ont-ils poursuivi, nous appelons à une vigilance continue pour que les usagers de notre territoire ne soient pas les “dindons de la farce” d’une politique que nous réprouvons et qui s’inscrit avec l’ouverture de la concurrence, dans la casse du service public de la SNCF et son démantèlement. Nous faisons d’ailleurs observer que la nouvelle majorité régionale a torpillé la tarification “PassSolidaire”, qui donnait la possibilité d’une réduction de 80% pour tous les membres des familles des foyers fiscaux à revenus modestes. Cette tarification, avantageuse pour les aubois et les champardennais concernés, n’est plus accessible aujourd’hui qu’aux titulaires de la CMU, soit un public nettement moindre ».

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|