“Il n’y a rien de plus horrible dans le grotesque qu’un Tom Pouce qui affecte de jouer les Tamerlans.” Macron ? Karl Marx

L'Humeur
  • TENTATIONS
  • 17 décembre 2017,
    par Guy Cure
  • La version française du Notre Père s’est mise au diapason des autres langues en ne faisant pas supporter à Dieu ce qui ne relève que de la faiblesse ou du cynisme humains. Mais de quelle tentation les chrétiens doivent-ils se garder ? « Les péchés les (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Ce qui nous chatouille & nous gratouille
  • 17 décembre 2017
  • Les « fake news » sont de fausses nouvelles. En voici une, glanée sur le Ouaibe, après les déclarations de Trump sur Jérusalem que le PCF a condamnées (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2017 > Décembre > N1473 > Romilly s/Seine : impôts locaux

Romilly s/Seine : impôts locaux

Le jeu de bonneteau du maire de Romilly

dimanche 17 décembre 2017 , 276 : visites , par Rémi

Le 6 décembre dernier, les élus et la section du PCF de Romilly-sur-Seine ont tenu une conférence de presse pour faire un point de la situation à la fois politique, économique et sociale, ainsi que sur l’action de l’équipe municipale dirigée par Éric Vuillemin.                                       Peu de temps après la réception des feuilles annuelles de taxes d’habitation et foncières, la fiscalité locale a été un des dossiers abordés. Elle a été évoquée à l’aune d’une promesse de 2014 du maire de « poursuivre la baisse des impôts locaux ». En effet, en 2015 - moins d’un an après sa promesse ! - Éric Vuillemin et la droite locale supprimaient l’abattement à la base de 15% mis en place par une majorité municipale de gauche à direction communiste dans les années 1980. Bis repetita placent (on prend les mêmes et on recommence) en 2016, où de nouvelles décisions du maire engendrèrent une hausse moyenne de 100 euros de la taxe d’habitation. Plus de 530 000 euros supplémentaires ont ainsi été pris dans les poches des contribuables. La colère des Romillons s’est exprimée avec la signature par plus de 1 000 personnes d’une pétition proposée par la section locale du PCF.             280 000 euros de hausse d’impôts locaux en 2017.          Pour 2017, en plus de la hausse de la taxe d’habitation de 2016, les contribuables doivent payer une hausse de plus de 51% de la part revenant à la Communauté de communes... présidée par Éric Vuillemin, appliquée sur les taxes d’habitation et foncière. La baisse de la taxe d’habitation annoncée par le maire au niveau communal est donc un véritable « trompe-l’oeil » : baisse à Romilly, hausse à la Communauté de communes. Côté ville, il baisse la contribution fiscale de moins 100 000 euros et, côté Communauté de communes, il augmente le prélèvement pour les romillons de 250 000 euros ! Pour la taxe foncière bâtie, ce sont moins 80 000 euros au niveau communal, mais plus 210 000 euros de hausse au niveau de la Communauté de communes. Soit une augmentation globale de 280 000 euros en 2017 pour les foyers romillons. Si l’on tient compte de la contribution financière des entreprises et de la taxe sur le foncier non bâti, ce sont 310 000 euros d’impôts locaux supplémentaires qui ont été demandés aux romillons en 2017 auxquels il faut ajouter les 530 000 d’impôts supplémentaires de 2016. « 840 000 euros sur deux années, quelle ponction sur le pouvoir d’achat des ménages romillons ! », ont conclu avec indignation les communistes, qui n’entendent pas en rester là.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|