“Ne pas traiter le pauvre dans l’homme, mais l’homme dans le pauvre.” Jack Ralite

L'Humeur
  • Harcèlement
  • 25 octobre 2017,
    par Malicette
  • L’Humanité vient d’éditer une brochure sur la Révolution d’octobre qui interroge pas moins de 40 historiens d’opinions diverses. Un de ces articles m’a rappelé comment, après la prise du pouvoir par les soviets, toutes les démocraties occidentales (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Violences textuelles
  • 25 octobre 2017,
    par Malicette
  • Dans l’Est-Éclair du 24 octobre, une interview de Jean Marie Cavada qui vient donner une leçon macroniste dans les écoles. (collège Saint-Pierre et (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Octobre > N1466 > Harcèlement

Harcèlement

mercredi 25 octobre 2017 , 45 : visites , par Malicette

L’Humanité vient d’éditer une brochure sur la Révolution d’octobre qui interroge pas moins de 40 historiens d’opinions diverses. Un de ces articles m’a rappelé comment, après la prise du pouvoir par les soviets, toutes les démocraties occidentales (américains compris, si longs pourtant à intervenir pour aider la France) se sont liguées pour combattre les projets de ce nouveau régime qui proclamait la paix au monde. La « Sainte alliance  » envoya donc des troupes pour soutenir l’armée blanche. Les têtes de Trotski et Lénine étaient mises à prix. Clémenceau décrétait le blocus total de la Russie. Il fallait juguler l’épidémie bolchevique.
Dans le même temps, chez eux, les occidentaux tentaient de vaincre la contagion sociale, assassinant en Allemagne Karl Liebknechht et Rosa Luxembourg et massacrant les prisonniers, femmes et enfants à la mitrailleuse dans une Finlande qui voulait suivre l’exemple russe.
Certes, l’espoir suscité à l’est fut déçu, mais on peut s’interroger sur cette frousse réactive des possédants. Ce qu’on entend sur le centenaire de la révolution d’octobre montre que cette peur demeure. Lénine était hier comparé à Trump ! Son effigie serat- elle brûlée sur place publique ?
Le Théâtre de la Madeleine donnait la semaine dernière Le Menteur, une pièce de Corneille. Les mensonges y vont bon train dans le seul but, pour le héros de la pièce, de défendre son pré carré.
Mais aujourd’hui, n’y a-t-il pas « une industrie de la fausse nouvelle, de la photographie truquée, de la radio mensongère », disait déjà Paul Vaillant-Couturier ? Pour sauver le système, on n’hésite plus à duperies et falsifications, impostures et tricheries.
Ce qu’on pourrait appeler du harcèlement textuel.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|