“Ne pas traiter le pauvre dans l’homme, mais l’homme dans le pauvre.” Jack Ralite

L'Humeur
  • Harcèlement
  • 25 octobre 2017,
    par Malicette
  • L’Humanité vient d’éditer une brochure sur la Révolution d’octobre qui interroge pas moins de 40 historiens d’opinions diverses. Un de ces articles m’a rappelé comment, après la prise du pouvoir par les soviets, toutes les démocraties occidentales (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Violences textuelles
  • 25 octobre 2017,
    par Malicette
  • Dans l’Est-Éclair du 24 octobre, une interview de Jean Marie Cavada qui vient donner une leçon macroniste dans les écoles. (collège Saint-Pierre et (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Octobre > N1466 > Le bon chien

PAS PIGÉ...

Le bon chien

mercredi 25 octobre 2017 , 153 : visites

Vous n’avez pas pu y échapper : Nemo, le chien présidentiel, a fait pipi. Pas dans les jardins de l’Elysée, mais à l’intérieur. Et le président a ri. L’anecdote, lancée par TF1-LCI, a été reprise par plus de trente médias différents ! Journaux papier, radios, TV, sites de vidéos… Ne pigeant pas en quoi ce non-événement constituait une info, j’ai cherché sur internet quelques articles sur la communication politique, et j’ai noté une paire de trucs. D’abord, que l’apparente proximité d’un chef, c’est un grand classique. Pour adoucir la verticalité du pouvoir, il est conseillé de le mettre en scène de temps en temps, dans une situation qui nous soit familière. S’il est impopulaire, ça lui donnera un côté sympa. Et puis surtout l’électeur pourra, c’est magique, s’identifier au gars : même tout puissant il est comme nous, donc c’est bien notre représentant, donc il est légitime. CQFD. Toujours sur internet, je suis tombée sur une citation du sociologue Pierre Bourdieu : « En mettant l’accent sur les faits divers, on écarte les informations pertinentes que devrait posséder le citoyen pour exercer ses droits démocratique. » Intéressant. Un pipi de chien face au droit du travail : en pleurer ou en rire ? Vous me direz, plus de trente médias, ça fait complot, non ? Même pas ! Si les grandes fortunes s’achètent des médias, c’est bien pour y défendre leurs intérêts. Ils n’ont pas besoin de se concerter pour repérer les bons coups.
Vous vous souvenez des Nouveaux chiens de garde, de Serge Halimi ?
Un bon chien peut en cacher d’autres, beaucoup moins mignons.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|