“Ne pas traiter le pauvre dans l’homme, mais l’homme dans le pauvre.” Jack Ralite

L'Humeur
  • ATTENDRE ET REFORMER
  • 19 octobre 2017,
    par Guy Cure
  • On me dit qu’il faut lui laisser le temps. L’exhortation à la patience concernait Macron. Elle aurait pu tout aussi valablement se rapporter à Erdogan ou à Donald. Et l’histoire ne manque pas de gens pondérés et raisonnables qui demandent à voir… et le (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • François Baroin se “réinvente”
  • 19 octobre 2017
  • François Baroin en a marre de laver les casseroles chez Les Républicains. Évidemment, entre Sarkozy, que le Parquet national financier vient (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Octobre > N1465 > Vent debout pour défendre un logement social de qualité

Réforme logement, baisse des APL...

Vent debout pour défendre un logement social de qualité

jeudi 19 octobre 2017 , 197 : visites


Jean-Bernard Vadrot, administrateur CNL (Aube Immobilier),
Anna Zajac (administratrice CGT à Troyes Habitat) et Claudette
Marchand (administratrice CGT à Aube Immobilier).

Comme dans toute la France, ils ont été nombreux, mardi 17 octobre, à se rassembler place de l’Hôtel de Ville à Troyes.
Ils manifestaient contre la baisse des APL décidée, à partir du 1er octobre, par le gouvernement ; une « injustice sociale » qui mettra en difficulté des personnes déjà en situation fragile, selon les associations et syndicats qui appelaient à une journée nationale de manifestations. Il s’agissait aussi, lors de cette journée, de protester contre le “deuxième étage” de la fusée Macron, qui consiste à baisser les aides pour les HLM. Une diminution moyenne de 60 euros par mois qui devrait s’accompagner d’une baisse équivalente des loyers. Sauf que... cette décision va créer un “trou” de plus de 42,5 millions d’euros dans les caisses des bailleurs sociaux. Au niveau de la région Grand Est, cela équivaudra à ne pas mettre en construction environ 1 830 logements neufs ou à ne pas rénover 10 000 logements existants, sachant que la construction d’un logement neuf équivaut à deux emplois créés. À l’arrivée, ce sont donc les locataires qui vont, d’une manière ou d’une autre, payer l’addition.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|