« Le néolibéralisme est mort mais ils ne le savent pas. » Roland Gori

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Soyons audacieux !

Soyons audacieux !

vendredi 7 avril 2006 , 1987 : visites , par JPC

Alors que Chirac, De Villepin et Sarkozy se débattent dans de pitoyables luttes internes en vue de l’élection présidentielle, la jeunesse est dans la rue et signe le retour de la politique avec un grand P. En refusant la précarité que le gouvernement voulait lui imposer comme un moindre mal, notre jeunesse a ouvert en grand le débat de fond sur notre société. L’enjeu de la lutte dépasse maintenant largement la seule loi du CPE. Ce qui est profondément contesté, comme le 29 mai dernier, c’est l’essence même du système capitaliste. C’est ce débat là qu’attend la population française car il y a urgence. Des syndicats, des salariés de plusieurs pays européens soutiennent ce mouvement et s’engagent eux-mêmes. Ils refusent aussi ce modèle ultralibéral de précarisation des vies. Ce niveau d’exigence bouscule le cadre libéral dans lequel voulaient nous maintenir enfermés les partis qui ont noué un consensus autour de la soumission à la mondialisation capitaliste. Toutes ces questions étaient bien sûr au cœur du congrès du Parti communiste français. L’analyse que nous avons menée sur l’état du monde nous renforce dans notre raison d’être communiste. Nous sortons de notre congrès avec des proposition fortes, structurées qui permettent de répondre à cette attente largement exprimée de profonds changements. De cette envie de battre durablement la droite et d’engager une politique de gauche réussie. Dans notre programme nous disons les urgences sociales auxquelles la gauche ne peut se dérober, mais aussi les réformes économiques, institutionnelles (fonder une VI ème république) démocratiques, européennes qui nous paraissent incontournables pour y parvenir. La sécurisation de l’emploi que la jeunesse plébiscite en disant non au CPE est une proposition centrale que le PCF formule. Nous expliquons aussi les moyens financiers nouveaux nécessaires à sa mise en œuvre. Ce que les communistes ont produit collectivement à leur congrès nous permet dès maintenant de faire une offre politique qui peu déboucher sur un rassemblement populaire antilibéral victorieux à l’image du 29 mai 2005. La populariser va demander une intervention militante forte des communistes. Une chose est sûre ; il n’y a pas de petite réponse aux problèmes que rencontre notre pays. Soyons audacieux !

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N863

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|