“Lorsqu’un homme assiste sans broncher à une injustice, les étoiles déraillent.” Bertolt Brecht

Accueil > Archives > National > Election > Grosse fatigue

Grosse fatigue

jeudi 3 mai 2007 , 6126 : visites

Au soir du 22 avril, Marie-George Buffet a dit notre détermination à "tout faire pour battre Nicolas Sarkozy". Commentant notre mauvais résultat, elle a aussitôt prévenu que les communistes seraient "toujours là". Sur ce dernier point, je m’interroge : comment serions-nous toujours là ? Pourquoi serions-nous toujours là ?

Le nombre d’électeurs qui ont porté leurs suffrages sur le nom de Marie-George Buffet est réduit au nombre d’adhérents que nous comptions il y a vingt ans au moment de ma propre adhésion. Et cependant, un nombre bien plus important de Français attendent des communistes qu’ils soient "toujours là". Ils nous le disent et nous l’ont répété tout au long de cette campagne, ajoutant le plus souvent que pour autant ils voteraient "utile", c’est à dire pas pour nous. Et du Nord au Sud, d’Est en Ouest, que nous soyons sur le terrain tous les jours ou que nous n’y soyons déjà plus faute de force, ils ont voté d’un même élan. Maintenant les mêmes nous tapent affectueusement sur l’épaule en nous demandant : "ça va ?".

Bah non, ça va pas...

Chaque communiste peut en témoigner à sa manière : nos proches sont très exigeants à notre égard. Un jour ils attendent de nous que nous reconstruisions un parti puissant, un autre jour que nous le liquidions pour laisser la place à "autre chose" ; ils veulent que nous soyons toujours les mêmes mais pensent que ce serait plus facile si nous changions d’identité ; ils attendent surtout que nous nous mobilisions contre les méfaits des politiques pour lesquelles ils ont voté au nom du moindre mal. Nous connaissons tous ces amis, ces parents qui nous félicitent de tenir bon. Mais c’est fatiguant à la longue. Aussi je propose que nous décrétions une année sabbatique. Au lendemain des législatives au cours desquelles il est désormais envisageable que nous perdions toute représentativité nationale, laissons-les faire et reposons-nous pour mieux nous ressourcer.

Ainsi ceux qui pensent que notre présence est un obstacle à la constitution d’une force antilibérale ou anticapitaliste d’un genre nouveau pourront à loisir constituer l’organisation qu’ils appellent de leurs vœux. Ainsi ceux qui nous demandent toujours ce qu’il faut faire pour ensuite nous reprocher de ne pas avoir bien fait pourront tenter leur chance. Nous sommes fatigués. Nous avons besoin de repos et de recul. Notre nouvelle "stratégie paresseuse" sera mise à profit. Utilisons ce qu’il reste du Parti pour organiser ces longues vacances du militantisme : stages de relaxation à Colonel Fabien, salons de beauté et de massages dans toutes les sections, ateliers de pratiques artistique, échanges de savoirs œnologiques et culinaires et surtout... cours de farniente.

Organisons des camps de rééducation à la glandouille absolue ! Ce ne sera pas facile, mais il faut faire cet effort.

Utilisons toutes nos ressources à notre seul avantage. La présence de communistes sur tout le territoire devrait permettre de favoriser les échanges d’appartements, le covoiturage, pour visiter la France, changer d’air. Allons nous promener au bord de la mer sans parler du prix du poisson ! Fidèle à notre tradition internationaliste, nous tâcherons de faire des émules sous d’autres latitudes, histoire de ne pas passer toutes nos vacances dans le Nord et le Pas-de-Calais (même si c’est très joli). Cette nouvelle orientation va susciter des vocations. Aussi nous faut-il être très fermes : pas question d’accepter d’adhésion pendant l’année sabbatique, sauf à être à peu prêt certain que le prétendant ait voté pour nous en avril 2007 (à ce niveau on peut les compter un par un dans chaque bureau de vote). Exception faite également des adhésions par amour pour un adhérent ou une adhérente, la déraison étant excusable et non le calcul. L’Humanité supprimera toute ses pages politiques, économiques et sociales qui nous dépriment pour se consacrer uniquement à l’essentiel, autrement dit aux loisirs et à l’art. La page télé sera remplacée par une page de poésie quotidienne. Les pages théâtre, cinéma, littérature, occuperont la moitié du journal.

L’Humanité dimanche sera remplacée par Les Lettres Françaises que nous vendrons le dimanche matin en déclamant des vers (d’où l’intérêt des stages de pratique artistique). Au travail, pas question d’embêter nos collègues avec de sempiternelles débats sur la baisse tendancielle du taux de profit ou les règles de l’OMC (d’autres s’en chargent souvenez-vous). Organisons des parties de belote et aux beaux jours des concours de pétanque. Et ne manifestons que pour imposer la sieste à l’entreprise (c’est une autre manière d’agir sur la répartition de la plus-value !

Quant à la fête de l’Huma, il faudrait n’y inviter pour une fois que de bons artistes pas médiatiques, des vrais copains comme Lubat, Perrone et Benedetto, avec une affiche de Paris Clavel, s’il vous plaît. Ce sera en quelque sorte l’espace des Amis de l’Huma en un peu plus grand, mais pas trop quand même car nous n’aurons pas le temps de tout préparer. D’ailleurs, limitons les entrées à notre seul entourage en proposant à nos vrais potes de l’organiser avec nous, chacun y apportant sa part, ce qui limitera les frais.

Enfin, repoussons le congrès à la fin de cette année historique. Soit nous déciderons de continuer comme ça, officialisant la première mutation d’un parti communiste en club de vacances perpétuelles, soit nous reviendrons à nos anciennes pratiques, mais plus calmes, plus efficaces sans doute. En fait ça dépendra de ce qui ce sera passé durant notre relative absence (relative car on cachera quand même les enfants d’immigrés si on doit les cacher) .  [1]

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N919

Notes

[1Texte de Christophe Adriani Publié sur le site Bellacio que La Dépêche de l’Aube a choisi de vous faire partager.

12 Messages

  • Grosse fatigue 4 mai 2007 08:38, par un ex.

    Ancien communiste (pendant 21 ans), je suis très content du score réalisé par m.george, il m’assure que j’ai eu raison d’en claquer la porte. Comme l’auteur de l’article n’a pas signé de son nom, je vois que rien n’a changé, ALORS DISPARAISSEZ !!!

    repondre message

    • Grosse fatigue 4 mai 2007 09:20

      Bonjour "un ex"

      Sans doute que votre lecture de cet article n’a pas été suffisament attentive car il a été écrit par Christophe Adriani comme nous l’avons précisé et vous pouvez le retrouver sur BELLACIO dans sa version originale : http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=47344

      repondre message

    • Grosse fatigue 5 mai 2007 15:17, par dathi

      tu as la dent bien dure mon ex camarade,moi je n’apelle pas a la disparition du parti, bien au contraire ,le score de mg buffet ne reflete pas l’influence de notre parti au sein de notre societe,mais c’est vrai qu’il serait temps,Désormais, de se remettre en question,et a l’auto-critique.et arreter de faire passer nos échecs pour des victoires,je pense que nous avons la force et les moyens d’etre le parti d’un grande coalition avec tous les antiliberaux ,et de tout ceux qui croyent que le ps ne represente plus la vraie gauche,

      repondre message

      • Grosse fatigue 5 mai 2007 18:02

        Ce soit disant ex camarade a été communiste comme moi j’ai été la bonniche de la reine d’Angleterre. Il empeste plûtot l’anti communiste, le bôôf de base quoi. Un communiste même s’il quitte le parti n’est jamais anti.

        Passy Connh

        repondre message

        • Grosse fatigue 6 mai 2007 09:03

          Sauf quand c’était un dirigeant peut-etre trop naif et qui s’est réveille le jour ou les commmunistes chinois ont tiré sur les étudiants : c’était la couleuvre que je n’ai pas pu avaler et qui me reste toujours dans la gorge. Merci de ne pas m’insulter .Les bonniches sont aussi des gens correctes .

          repondre message

          • Grosse fatigue 7 mai 2007 00:59

            Je n’ai pas attendu que les dirigeants chinois tirent sur des étudiants pour comprendre que le régime chinois n’a rien a voir avec le communisme. Nous n’avons rien a voir avec ces gens là.

            Guevarras

            repondre message

            • vive le capitalisme 25 mai 2007 17:22, par LEO

              Salut les stalinistes, Maoistes, Castroistes et guevaristes

              Quels sont les 2 points commun entre ces 4 personnes:ils sont tous communistes et tous meurtriers !!!

              A bas le communisme, c’est l’antiliberalisme, c’est le goulag, c’est l’interdiction d’expression:C’EST LA MORT

              repondre message

            • vive le capitalisme 25 mai 2007 17:25, par LEO

              Le liberalisme c’est la vie, les anti-liberaux sont soumis !!!

              A bas le communisme !!!!

              repondre message

            • bande de fous !!! 27 mai 2007 05:32, par LEO

              Si vous avez tout en commun avec ces gens la, vous avez gardez leurs idees de base, l’etoile rouge, le parti Qui pourrait me donner un exemple de regime communiste qui a marche ??

              repondre message

              • bande de fous !!! 27 mai 2007 13:51

                Tu n’a pas remarqué qu’ici on essaye de faire avancer les idées et que l’on ne discute pas avec les bof comme toi ! Jips

                repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|