Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > National > Election > Déclaration de M.-G. BUFFET au Conseil national

Déclaration de M.-G. BUFFET au Conseil national

vendredi 27 avril 2007 , 2446 : visites

Je voudrais tout d’abord remercier tous les camarades pour la magnifique campagne qu’ils ont menée et leur dire que je partage leur déception devant notre résultat, et que j’en assume la responsabilité. Ce fut une campagne difficile, d’autant plus difficile qu’elle fut en permanence contrecarrée par la logique du bipartisme, la monarchie présidentielle et la campagne médiatique.

Mais, malgré tout cela, l’avalanche démoralisante des sondages, les communistes et beaucoup d’hommes et de femmes de gauche se sont battus jusqu’au bout. Ils se sont battus jusqu’au bout pour présenter notre projet et pour défendre une ambition pour la gauche, une gauche se donnant enfin les moyens de rendre la vie meilleure.

Le vote “utile” a évidemment joué à plein, chacun d’entre nous l’a mesuré dans ses rencontres avec des électeurs et des électrices qui adhéraient à nos idées, à notre démarche, mais faisant le choix de Ségolène Royal. Mais au-delà, je crois qu’il va falloir débattre très profondément des causes de notre affaiblissement et toutes les questions doivent venir, sans tabou ni a priori. Mais aujourd’hui, deux batailles sont à mener. La première, c’est évidemment la bataille du second tour. Il faut je crois mener une véritable campagne pour battre Nicolas Sarkozy en portant notre projet et notre ambition de réussite pour la gauche. La seconde, c’est évidemment la bataille des législatives. Je suis convaincue que nous pourrons retrouver, pour ces élections, beaucoup des hommes et des femmes qui se sont laissés convaincre par le vote utile, tout en partageant nos propositions et notre ambition pour la gauche. Je veux également vous faire deux propositions. L’affaiblissement dans la durée de notre Parti est évidemment une question centrale.

Nous avons besoin d’un débat de fond et pas uniquement sur les questions stratégiques, mais aussi sur l’état de la société, la place et la visée du Parti communiste au XXIe siècle. C’est pourquoi je vous propose que l’on tienne un congrès exceptionnel avant la fin de l’année 2007.

Enfin, j’aimerais soumettre, de façon sincère et simple, une dernière question en débat. J’avais suspendu mes fonctions de secrétaire national au début de la campagne. Si le fait que je reprenne ces responsabilités doit poser problème ou demander un vote, dites-le, je le comprendrais. Je suis pour ma part disponible pour mener toutes les batailles qui nous attendent. »

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N918

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|