J’aime encore mieux être moi-même dans toute ma misère que d’être aucun de ces gens-là dans toute leur prospérité.” J J ROUSSEAU

Accueil > Archives > National > Election > Le vote du 6 mai pour Ségolène Royal

Le vote du 6 mai pour Ségolène Royal

vendredi 27 avril 2007 , 2719 : visites , par Pierre Mathieu

Un vote de raison, déterminé et résolu, pour empêcher le recul social, la mise à mal de la démocratie.

Peut-on imaginer laisser les pleins pouvoirs à Nicolas Sarkozy, candidat d’une droite brutale qui fait sienne de plus en plus de thèses du front national ? Le candidat de l’UMP est totalement responsable de la politique menée depuis 2002. Ce que les salariés, les jeunes des quartiers populaires, les plus précaires et les plus fragiles ont subit ces dernières années n’est qu’un avant goût de ce qui les attend si Nicols Sarkozy à la possibilité demain de mettre en œuvre, sans retenue, son programme.

Lorsque celui-ci appelle à " construire un nouveau rêve ", il se moque du monde car son objectif est bien de masquer le cauchemar qu’il réserve au monde du travail si par malheur il est élu. Bien que des électrices et électeurs aient pu se laisser séduire par son discours démagogique sur la revalorisation de " la valeur travail " - un comble pour les responsables des délocalisations- et sur " l’ordre " qu’il préconise , ceux-ci doivent savoir que son programme est le plus anti social et le plus favorable au capital qui n’a jamais été présenté aux français(e)s. Oui, le programme de Sarkozy menace tous les acquis progressistes de notre société, on ne le répétera jamais assez. C’est d’abord pour lui faire barrage, que nous appelons à voter le 6 mai pour Ségolène Royal.

Au premier tour nous avons mené campagne pour Marie George Buffet dont la candidature portait une double ambition " battre la droite " et " réussir à gauche ". Ces ambitions, le contenu des réformes qu’elles supposent, restent plus que jamais, d’actualité. Au premier tour la mobilisation exceptionnelle de l’électorat a témoigné de la volonté majoritaire d’éviter que ne se reproduise la situation de la précédente présidentielle.

Cela a conduit des électrices et des électeurs de gauche à émettre, dimanche dernier, des votes parfois très différents, certains allant même jusqu’à renoncer à leur propres convictions pour éviter le séisme du 21 avril 2002. Pour le second tour il n’y a aucun état d’âme à avoir : la politique de Sarkozy doit être battue ! L’heure n’est ni aux marchandages ni aux hésitations ! Quels qu’aient été les votes du 1er tour, c’est aux électrices et électeurs de gauche d’abord de faire gagner Ségolène Royal en plaçant dans leur vote du 6 mai toutes leurs exigences, sans n’en renier aucune ! Le vote de gauche du 6 mai, en faveur de Ségolène Royal, sera un vote de raison, lucide, déterminé à empêcher la mise à mal de nos acquis sociaux et démocratiques qui seraient la première œuvre d’une victoire de la droite.

Dans la suite logique de nos engagements, notre vote est aussi un vote d’exigences fortes : celle de la construction d’un rassemblement nouveau à gauche, sans exclusives, celle d’une gauche combative, porteuse des aspirations populaires et des revendications sociales. Le vote de gauche du 6 mai sera un vote clair, sans marchandages et sans conditions qui pèsera aussi pour éviter que le débat politique à gauche ne se déporte vers la droite. Le meilleur gage de réussite pour battre Sarkozy et favoriser l’émergence d’une perspective neuve à gauche, c’est l’engagement sincère et clairvoyant des femmes et des hommes de gauche qui savent ce que coûteraient à notre peuple un nouveau bail de 5 ans offert à Sarkozy. C’est tout le sens de notre appel à voter Ségolène Royal le 6 mai.

Pierre Mathieu, Vice président du Conseil régional

Joë Triché, Conseiller général Candidats aux élections législatives (3ème circonscription)

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N918

3 Messages

  • Le vote du 6 mai pour Ségolène Royal 30 avril 2007 15:20, par milou

    Votez pour Ségo mais.... pour se retrouver avec Bayrou ?

    repondre message

    • Et oui. Y avait qu’a voter Marie George au 1er tour, cela aurait changé la donne !

      repondre message

      • Le vote du 6 mai pour Ségolène Royal 5 mai 2007 12:49, par Pierre Mathieu

        C’est certain ! Une plus forte influence des propositions communistes ne peut que contribuer à peser en faveur d’une politique plus hardie à gauche, qui réponde mieux aux besoins des salariés. Cela va être tout l’enjeu des élections législatives.

        Si par malheur Sarkosy est élu il sera extrêment important de donner beaucoup plus d’influence aux communsites qui seront dans le pays, dans les collectivités locales, au Parlement la force de résistance la plus déterminée.

        Si Ségolène Royal est élue, ce à quoi nous nous employons il s’agira cette fois de réussir vraiment à gauche. Pour y parvedir, et éviter que la politique se déporte vers le centre, donc vers la droite, il faut absolument un renforcement du nombre et de l’influence dés élus communistes. Le premier tour des législatives peut le permettre.

        repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|