“Il [faut] produire de l’information pour montrer ce qui n’est pas montré, le mensonge le plus classique étant le mensonge par omission.” François Ruffin

L'Humeur
  • Union nécessaire
  • 1er juin 2017,
    par Malicette
  • Encore des élections. La militante que je suis fourbit ses armes. Du temps de la résistance, c’était facile, on connaissait la bête immonde à abattre. De nos jours, on a des amis ennemis. Faut savoir démêler les fils. Pour le FN, c’est plus simple. (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Le père noël et la mère fouettard
  • 1er juin 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Titillé dans ses pénates par les marcheurs de Macron, le candidat baroiniste de la 3ème circonscription, Gérard Menuel, promet de mettre du beurre (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Juin > N1445 > Le père noël et la mère fouettard

Le père noël et la mère fouettard

jeudi 1er juin 2017 , 33 : visites , par LE CAPITAINE TRICASSE

Titillé dans ses pénates par les marcheurs de Macron, le candidat baroiniste de la 3ème circonscription, Gérard Menuel, promet de mettre du beurre dans les épinards des associations.
Lui réélu, ce sera Noël. Bien que député depuis un bail, les assos, comme soeur Anne, n’ont rien vu venir. Un engagement qui laisse perplexe à Romilly. En effet, le camelot des Républicains fait cavalier mixte avec Annie Rousseau, maire-adjointe d’Éric Vuillemin, qui a “aidé” les associations en allégeant d’un bon tiers les subventions municipales entre 2014 et 2017 et leur a imposé de signer une « charte » de capitulation sans condition, pour museler toute velléité de rebellion et les mettre à sa botte. Sinon, pas une thune.
Annie Rousseau, en charge de la citoyenneté, de la culture et des associations culturelles, entre autre, a voté des deux mains ce coup tordu, qui a eu pour effet l’arrêt du festival des Mélomanies et asphyxie inexorablement la MJC. Singulière façon d’aider les associations qui tirent toutes, désormais, le diable par la queue. Les syndicats (280 euros cette année) et les associations caritatives sont dans la même charette.
Quand Gérard Menuel et Annie Rousseau promettent d’aider les associations, sous-entendent-ils les aider... à mourir ? À la guerre comme à la guerre. Face aux cosaques macronistes et leurs chevau- légers de la gauche-guimauve, Menuel fait feu de toutes promesses. Chaque voix compte, même celle d’un électeur trompé. La réclame est une chose, les actes une autre ; Mme Rousseau, la mère fouettard de Menuel, a montré ce dont elle est capable.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|