Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > National > Mon premier Congrès

Mon premier Congrès

Florent Ballanfat, 25 ans, chargé de mission

samedi 1er avril 2006 , 3064 : visites , par FLORENT BALLANFAT

La première chose qui frappe en arrivant au Parc des Expositions du Bourget, c’est le nombre de participants (délégué-e-s, invité-e-s, équipes techniques et camarades des sections locales présents tout au long du congrès, on peut les remercier pour tout ce qu’ils font, parce que c’est vraiment un gros boulot). C’est là qu’on prend conscience de la dimension du parti, qui malgré son affaiblissement durant les dernières années, reste une organisation politique militante importante. C’est déjà en soi un formidable espoir, renforcé par la présence de près de 150 jeunes de moins de 30 ans parmi les congressistes, de quoi montrer à ceux qui en douterait que le PCF a encore un bel avenir devant lui. Ce qui est intéressant c’est de voir aboutir le processus de construction politique engagé dès les débats durant les conférences de section, puis au cours du congrès fédéral. Après 3 semaines consécutives de préparations, de discussions, de prises de décisions le risque était grand de se couper de l’actualité et de ce qui monte dans tout le pays notamment par rapport au CPE. J’ai donc été content d’apprendre la décision qui avait été prise de participer à la manifestation des jeunes du jeudi 23 mars. La place des communistes est bien au côté de ceux qui se battent contre ce qu’on cherche à leur faire passer pour une fatalité. Ca a été un des temps forts de ce 33ème congrès, à mon avis, tout comme l’a été le témoignage du maire de Caracas - libertador, proche d’Hugo Chavez et rouage important dans la révolution bolivarienne. J’ai également apprécié les interventions des autres invités venus de tous les continents qui nous rappellent que nous sommes tous des citoyens du monde engagés dans le même combat pour le rendre plus juste et solidaire. Si je ne devais retenir qu’une image ça serait celle de la fin du congrès lorsque chantant l’internationale tout le monde se tenait par la main. Il n’y a avait pas de perdant ou de gagnant à l’issu du scrutin, il n’y avait que des femmes et des hommes unis autour d’un même projet de société. Au final, on sort de ce congrès fatigué mais regonflé à bloc et plus déterminé que jamais à faire vivre l’espoir

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|