Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > Aube > Troyes > Santé > L’HOPITAL SE FOUT DE LA CHARITÉ

L’HOPITAL SE FOUT DE LA CHARITÉ

vendredi 6 avril 2007 , 2606 : visites

Les témoignages affluent, les urgences à l’hôpital de Troyes, c’est la galère.

Monsieur A. attend 10 heures pour se faire hospitaliser. Madame B est 7 heures durant assise jusqu’à minuit pour qu’un médecin enfin pose sur son doigt cassé un regard. Madame C. aussi s’est cassé le doigt. 5 heures seulement pour mettre une attelle qui n’a pas tenu. Mais pourquoi attend-on si longtemps aux urgences de l’hôpital de Troyes ?

Mon fils est emmené par les pompiers, suite à une crise d’épilepsie vers l’hôpital de TROYES, sans plaie apparente, aux nouvelles urgences.

Pour un patient, croyez-vous cela normal un délai d’attente d’au moins 7 heures avant d’être pris en charge ? Comme cette personne âgée qui dans son malheur est arrivée aux urgences à 16h30 et a dû devoir se poser la question de sa présence encore à 23 heures ? Est-ce normal aussi que les infirmières doivent assumer du secrétariat ? Est-ce normal que dans la salle d’attente toutes les pathologies se côtoient ?

Ne pas oublier que l’accueil ferme à 22h (arrangez-vous pour venir avant ! Appelez-vous ça du modernisme ? )Comble du luxe pour avoir accès aux urgences, vous devez passer devant la morgue, génial non ? Pour moi le service public est vraiment en perte de vitesse pour notre grand malheur à tous. Et je défie les instances de dire le contraire.

Marie

Urgences

Le 13 mars 2007 je suis arrivée à 8h50 aux urgences pour mon fils. Il n’y avait que deux personnes et nous avons attendu pour passer une radio, la salle se remplissait. Résultat nous sommes sortis à midi sans avoir pu accompagner mon fils à la radio et voir celle-ci. On lui a simplement maintenu les deux derniers doigts gauches pour une entorse. On devrait pouvoir aller directement à la radio plutôt que nous faire perdre. Du temps inutilement. On remplit les 15 boxes et il n’y a qu’un médecin.

Marie-Thérèse

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N915

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|