Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Expulser une famille en difficulté, couper l’eau ou l’électricité est un acte (...)

Expulser une famille en difficulté, couper l’eau ou l’électricité est un acte criminel !

RESEAU ALERTE COUPURE/EXPULSION Appelez-nous 03 25 73 43 40

vendredi 23 mars 2007 , 2684 : visites , par Passy Connh

Dès le 15 mars, la trêve hivernale des expulsions prend fin et les huissiers sont lâchés.

Le nombre de ménages condamnés à l’expulsion est en augmentation constante, du fait des loyers chers, de la spéculation immobilière et des difficultés grandissantes des familles. Alors que l’Assemblée nationale vient de voter une loi pour le droit au logement opposable, qui restera très insuffisante et sans réel résultat sur la crise du logement, la reprise des expulsions sans relogement est une véritable hypocrisie. L’expulsion est une violence intolérable, qui jette des familles entières dans la spirale de l’exclusion et de la grande précarité : cette pratique brutale doit être bannie. Dans l’Aube plusieurs dizaines de familles vivent déjà dans l’angoisse d’une expulsion qui peut survenir à tout instant.

A l’initiative d’élus communistes, de militants associatifs, d’ élus de la CNL siégeant aux Conseils d’administrations des principaux OPAC HLM de l’Aube, un réseau départemental vient de se créer pour s’opposer et dénoncer les expulsions, les coupures d’eau et d’électricité.

L’objectif du réseau est de rassembler toutes les énergies militantes, citoyennes qui n’acceptent plus que l’on puisse jeter à la rue des familles entières en toute tranquillité. Si de tels actes criminels sont possibles c’est parce qu’ils se passent en catimini. Les initiateurs du réseau veulent rompre ce silence, en dénonçant avec force les bailleurs sociaux coupables de ces agissements d’autant plus fortement lorsque eux-mêmes n’auront pas mis en œuvre ce que leur impose "la loi contre l’exclusion" qui doit théoriquement permettre d’éviter toute forme d’expulsion ou de coupures.

La population est bien sûre appelée à se solidariser avec les familles en difficulté. Nous comptons sur vous pour résister !

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N913

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|