“La paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.” Baruch Spinoza

L'Humeur
  • CAC 41, TOUT VA BIEN !
  • 1er avril 2016,
    par Guy Cure
  • Le bilan de 2015 du CAC 40 affiche une progression de 8,53%. Un peu plus que l’augmentation accordée aux fonctionnaires (0,6% en 2016 et en 2017) : ces 1,2% qui font trembler les économistes sérieux sifflant le refrain du Medef. Tout va bien pour (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Le nom de la région
  • 1er avril 2016
  • La loi NOTRe (enfin c’est la leur parce que nous, on n’a rien demandé) est entrée dans sa dernière phase avec l’adoption des noms de régions. Du 14 (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Avril > N1384 > Une lettre ouverte à Manuel Valls

Élus du PCF ... AU SERVICE DE LA POPULATION

Une lettre ouverte à Manuel Valls

vendredi 1er avril 2016 , 362 : visites

Les Rencontres nationales des élu-e-s progressistes des 8 et 9 avril 2016 à Paris seront aussi l’occasion d’aller remettre en délégation une lettre ouverte au Premier ministre.
Ce courrier est une demande des élu-e-s « sur la base de leur vécu auprès des citoyens et de l’exercice de leur mandat, [de] modifier le cap sur plusieurs urgences sociales et démocratiques essentielles à l’avenir du pays. » Des urgences au nombre de quatre.
Extraits :
La lutte pour l’emploi 
 : Les élu-e-s communistes dénoncent notamment « les effets cumulés de la réforme territoriale et de la Loi de Finance sont de plus en plus dévastateurs pour l’emploi. Il faut au contraire que les budgets consacrés sans contreparties au C.I.C.E. soient réinjectés dans l’emploi public et privé sur la base d’un contrôle démocratique par les salariés et les élus, et que soit mis en place un véritable système sécurisé d’emploi et de formation. »
Les dotations d’État aux communes : Déplorant le « concours injuste des collectivités aux rééquilibrages des comptes publics [qui] se poursuit à marche forcée [...] avec une ponction renouvelée de 3,5 milliards d’euros pour la 4ème année » et qui met les communes en graves difficultés, proposition est faite de « rouvrir le débat des financements des collectivités, d’une véritable réforme fiscale comprenant la taxation des actifs financiers pour contribuer à l’aménagement. »
La loi NOTRe
 : [...] « Le processus massif de fusion de communes va faire disparaître des centaines de collectivités rurales asséchées financièrement et désertifier des territoires entiers. Il faut au contraire relancer une politique d’aménagement du territoire, assurant l’égalité des citoyens sur tout l’hexagone et le maintien des communes comme élément démocratique de base de la République. »
La résorption de la crise du logement
 : Pour remédier à une crise du logement sans précédent qui touche plusieurs grands secteurs de notre pays, cette lettre demande à Manuel Valls « une grande relance du logement pour tous, sans chasser des pôles métropolitains et des coeurs de ville la majorité des salariés, en raison des coûts excessifs du logement. Nous défendons un logement aidé de qualité, qui ne soit pas relégué, ni réservé aux familles les plus en détresse. »

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|