Poussée par le besoin de débouchés toujours nouveaux, la bourgeoisie envahit le globe entier. Il lui faut pénétrer partout, s’établir partout, créer partout des moyens de communication. Karl Marx - Friedrich Engels Manifeste du Parti communiste - 1848

Dossier
  • Un toilettage ne suffira pas
    17 mars 2016

    Le fond demeure. Manuel Valls a rendu une nouvelle copie qui ne modifie en rien la philosophie libérale du projet de loi El Khomri. Si, recevant lundi 14 mars à Matignon les syndicats, le premier ministre a pris soin d’emballer avec soin les quelques concessions lâchées sous la pression des manifestations du 9 mars, le démantèlement de pans (...)

    Lire la suite
Le dessin

16 mars 2016
L'Humeur
  • Bande d’ignares !
  • 17 mars 2016,
    par Guy Cure
  • On a beau essayer de vous expliquer, vous ne voulez rien comprendre. À moins que vous ne puissiez pas comprendre. « Ces choses-là sont rudes… » On vous accuse de ne pas avoir lu le projet El Khomri alors que ceux qui laissent faire le connaissent par (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Géométrie variable
  • 17 mars 2016,
    par Guy Cure
  • Monseigneur Barbarin est un homme discret et compréhensif, préoccupé de paix et d’amour du prochain. Le comportement pédocriminel d’un de ses prêtres (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Mars > N1382 > La droite frappe au porte-monnaie

Romilly-sur-Seine

La droite frappe au porte-monnaie

jeudi 17 mars 2016 , 562 : visites

Ajouter de l’austérité locale à l’austérité nationale, tel est le leitmotiv de l’action politique d’Éric Vuillemin. Qu’elles semblent loin les promesses électorales du candidat de droite en 2014 !

Rien ne semblait trop beau pour Romilly, il promettait de créer de l’investissement et des emplois (par centaines !), de continuer à baisser les impôts locaux, de créer de nouveaux services à la population, de faire plus pour notre jeunesse, etc.

L’emploi en berne
La réalité est toute autre. Le chômage a progressé de plus de 17% en deux ans ; un chiffre qui se traduit par des souffrances humaines et du gâchis ainsi causé. Le démantèlement du technicentre de la SNCF, à travers la décision de stopper l’activité d’entretien et de réparation des rames à Romilly, aura des répercussions catastrophiques quoiqu’en dise monsieur le Maire, bien disposé à nous faire croire qu’il y aura finalement plus d’emplois créés que perdus... Il ne montre pourtant pas le bon exemple avec les coupes sombres qu’il annonce dans les années à venir au sein du personnel communal. Dans une ville toujours endettée de plus de 30 millions d’euros malgré de lourds transferts de charges à la communauté de communes, les Romillons, qui habitent pourtant une ville parmi les cent plus pauvres de France, se voient faire les poches par cette municipalité sans scrupule. La pression fiscale augmentera de 1 067 000 euros en 2016 (dont 500 000 euros par la seule suppression de l’abattement forfaitaire à la base dans le calcul de la taxe d’habitation). 2016, année noire pour les portefeuilles avec 500 000 autres euros qui seront ponctionnés pour le remplacement de branchements en plomb déjà payés, par les usagers, à Véolia dans le cadre des contrats conclus en 2004 !

La jeunesse et l’associatif sacrifiés
Autres cibles de la politique d’Eric Vuillemin, la jeunesse avec la suppression de 25% des études surveillées au sein des écoles communales, la suppression des classes de neige. Romilly, ville amie de enfants ? L’acharnement s’abat aussi sur le milieu associatif qui voit chaque année ses moyens diminuer de près de 10%, enseignement, culture, social, sport, secours, intérêt général, personne n’est épargné. Pas une semaine ne se passe sans qu’un bénévole n’exprime son angoisse de l’avenir et ses craintes de ne pas pouvoir boucler son budget. Ces actions de la droite de rationnements budgétaires doivent cesser. Elles se déploient dans le cadre d’une politique libérale échevelée. Cette situation doit engendrer un grand débat pour des propositions nouvelles afin de sortir des impasses actuelles. Les élu-e-s communistes et partenaires siégeant au conseil municipal s’élèvent au quotidien contre toute action qui a des conséquences opposées à un projet solidaire et mettent en valeur des alternatives progressistes. Des débats doivent être instaurés, prendre de l’ampleur pour continuer de décrypter les projets en cours et les changements possibles avec des contenus ancrés à gauche, desquels peuvent émerger des voies et moyens d’un nouveau front de progrès pour préparer un nouvel avenir.

http://romillypourtous.blogspot.fr

PAR DANY BOUTEILLER, CONSEILLER MUNICIPAL

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|