“Nous ne sommes pas obligés d’accomplir des grandes actions héroïques pour participer au processus du changement. De petits actes multipliés par des millions de personnes peuvent transformer le monde.” Howard Zinn

L'Humeur
  • Un titanic de bêtise
  • 11 février 2016,
    par Malicette
  • Il y a une tendance aujourd’hui à flatter les idées les plus rétrogrades. C’est une façon d’accompagner les ef forts du pouvoir à casser les droits les plus élémentaires, les « conquis » comme disait Croizat. Et vlan sur le Code du travail « trop lourd et (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Romilly ville amie des enfants ? Mon oeil !
  • 11 février 2016,
    par Joë Triché
  • Le comité de l’Aube de l’UNICEF a accordé à la ville de Romillysur- Seine le label “Ville amie des enfants”. D’après l’article de presse du 7 février (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Février > N1377 > Un titanic de bêtise

Un titanic de bêtise

jeudi 11 février 2016 , 103 : visites , par Malicette

Il y a une tendance aujourd’hui à flatter les idées les plus rétrogrades. C’est une façon d’accompagner les ef forts du pouvoir à casser les droits les plus élémentaires, les « conquis » comme disait Croizat. Et vlan sur le Code du travail « trop lourd et qui empêche d’embaucher », et vlan sur les syndicats (enfin surtout un, la CGT) qui obstruent la machine économique avec des postures préhistoriques. Dans la tête de cer tains (je crains qu’ils soient nombreux), l’homme ne peut s’épanouir qu’en faisant triompher le libéralisme, dont le nom n’évoque la liberté que par ironie. Qu’importe si les faibles sont écrasés. Le bonheur est au bout de la libre concurrence, entendez le capitalisme. Cette tendance à manifester par tout son bonheur de vivre libre, se niche par fois au milieu d’un spectacle. Quelques artistes, hélas, aiment à montrer patte blanche.
J’assistais dimanche au concert de l’orchestre de Prague, invité par le Mai des handicapés, une association qui fait un gros travail humanitaire. Le meneur de jeu, tchèque et voulant montrer qu’il parlait un français impeccable, mais pas exempt par fois de bafouillage et d’idées simplettes, se lança dans une plaisanterie minable. Comme l’orchestre allait attaquer la musique du film Titanic, il indiqua que les musiciens du paquebot restèrent courageusement à leur poste pendant le naufrage : « cette conduite héroïque n’aurait pas pu avoir lieu si les musiciens avaient été syndiqués », commenta-t-il.
On trouve partout, comme on le voit, des chiens de garde de l’orthodoxie libérale.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|