“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • Obsédés
  • 5 février 2016,
    par Guy Cure
  • La visite du président iranien Rohani à Rome a sucité bien des réactions ; d’étonnement, de désapprobation, de pitié. Il a donc fallu dissimuler les statues nues du musée du Capitole lors de la visite présidentielle. Il parait que même les attributs du (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Les petits ruisseaux...
  • 5 février 2016,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • La réforme des aides au logement, décidée par le gouvernement, est entrée en vigueur le 1er janvier. Objectif : « économiser » 225 millions d’euros (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • DEUX POIDS, DEUX MESURES
  • vendredi 5 février 2016
  • Le chantage au “Brexit”, ça marche. Les institutions européennes cèdent. Le contraste est accablant pour les institutions européennes. Quand la Grèce (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Février > N1376 > Obsédés

Obsédés

vendredi 5 février 2016 , 84 : visites , par Guy Cure

La visite du président iranien Rohani à Rome a sucité bien des réactions ; d’étonnement, de désapprobation, de pitié. Il a donc fallu dissimuler les statues nues du musée du Capitole lors de la visite présidentielle. Il parait que même les attributs du cheval de Marc Aurèle ont déplu à la délégation iranienne. On ne sait pas ce qui est le plus triste, de la pudibonderie ostentatoire de Rohani ou de la veule soumission de Matteo Renzi qui a poussé la servilité jusqu’à prohiber le vin de la table des cérémonies officielles.
Était-ce bien utile de la part de l’un comme de l’autre de donner de l’islam, ici et maintenant, une telle image d’intolérance ridicule  ? On peut toujours relativiser en constatant qu’encore au début du XXè siècle des statues de nos églises subissaient des mutilations sexuelles. Le plus inquiétant est ce fonds commun d’usurpateurs de religions qui s’imposent et qui imposent, par delà les époques et les frontières, qui refusent aux homosexuels le droit de vivre comme les autres, qui nient à l’individu le choix de sa fin de vie, qui interdisent la Religieuse de Rivette ou qui lacèrent les photos d’une exposition.
Cette prétention à dominer et à exiger la résignation et l’obéissance à des lois révélées et intangibles est insupportable, qu’il s’agisse du domaine religieux ou du capitalisme.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|