“Aujourd’hui, quand vous vivez dans une famille ouvrière, vous avez peur que vos enfants tombent dans la misère. Pourquoi ? Parce que la politique actuelle contribue à accumuler des richesses.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • En guise de VOEUX
  • 7 janvier 2016,
    par Guy Cure
  • Dif ficile d’écrire quelque chose qui pourrait ressembler à des voeux d’espoir après cette année 2015. On peut toujours se dire qu’on a touché le fond et que 2016 ne peut être que meilleure. Voire… On ne voit pas poindre de solution politique aux conf (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Question
  • 7 janvier 2016,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • A-t-on jamais entendu le patronat se plaindre de l’immigration ? Non. Une étude publiée il y a quelques années affirmait qu’un point de pourcentage (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Janvier > N1372 > En guise de VOEUX

En guise de VOEUX

jeudi 7 janvier 2016 , 93 : visites , par Guy Cure

Dif ficile d’écrire quelque chose qui pourrait ressembler à des voeux d’espoir après cette année 2015. On peut toujours se dire qu’on a touché le fond et que 2016 ne peut être que meilleure. Voire…
On ne voit pas poindre de solution politique aux conf lits du Moyen-Orient qui alimentent les violences sur la planète. On ne voit pas le capitalisme renoncer à une par t de ses dividendes pour tolérer un peu de justice sociale. On ne voit pas, en France au moins, émerger d’alternative à la mainmise du patronat sur les choix politiques. Les consciences encrassées par les haines ont trouvé dans les attentats un encouragement à exprimer leur inhumanité.
Je n’accorderai pas à nos dirigeants le bénéfice de l’erreur ou de la bêtise quand ils utilisent les drames et les inquiétudes pour graver dans la Constitution des limites à la démocratie. Ainsi, des lois seront prêtes pour interdire les manifestations syndicales, humanistes ou altermondialistes, suite logique de l’utilisation du 49.3 pour s’en prendre au Code du travail. Nombre de ceux qui défilaient naguère contre Sarkoléon se réfugient aujourd’hui dans un silence qui vaut approbation. Au fait, Hollande a prononcé ses voeux depuis le salon Napoléon III ; les petits esprits se rencontrent.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|