“Ils n’ont pas senti la souffrance : ils ont créé le chaos, ils ont laissé tout rafler à ceux qui étaient les plus forts économiquement. Antonio GRAMSCI.

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Candidature de rassemblement antilibéral

Candidature de rassemblement antilibéral

COURRIER DES LECTEURS

samedi 10 mars 2007 , 2211 : visites

Vous me sollicitez pour le réabonnement à la Dépêche de l’Aube et je le ferai avec plaisir, ne serait-ce que parce que je crois de mon devoir de participer à la diffusion d’informations non formatées par les médias traditionnels, trop souvent à la botte des grands groupes de presse. Mais vous sollicitez aussi nos coups de gueule, alors je me lâche, même s’il n’est sans doute pas ce que vous attendez...

Je suis, comme d’autres de mon espèce, devenu orphelin d’une candidature de rassemblement antilibéral pour les prochaines élections présidentielles. Comme d’autres aussi, j’étais convaincu que seul un rassemblement pouvait créer la dynamique nécessaire à une victoire antilibérale. Ceci n’a pas été possible. Je le déplore. Mais la nouvelle situation ne devrait détourner personne du combat nécessaire pour que ce rassemblement voie le jour. Toute notre énergie devrait se concentrer pour dénoncer les ravages du libéralisme et proposer des alternatives. Pas une seconde ne devrait être perdue à élaborer des divergences avec ceux-là mêmes qui ont participé, chacun à sa manière, chacun avec ses qualités, à la tentative de rassemblement. Ces critiques inutiles (surtout si elles ne portent pas sur des différences de vue sur tel ou tel problème, surtout, pis encore, si elles cherchent à dénaturer l’autres), ne peuvent qu’ébranler toute chance de construction d’un rassemblement pourtant indispensable et semer le doute parmi les électeurs sur le bien fondé des idées et des propositions présentées par la gauche antilibérale.

Je souhaiterais donc que mon journal (puisque je m’abonne, je peux l’appeler comme cela), se consacre à cet objectif et cesse de vouloir faire passer José Bové pour un moustachu non reconnu par ses pairs, aux pratiques hypocrites et dénué de sens politique. Dans la Dépêche du 26 janvier, Ségolène (peu royale) ironise sur la candidature de José Bové, devenu le chouchou des médias. “Coup de force” et “politique de bas étage” qualifient sans détour l’attitude du candidat altermondialiste.

Passy Connh prend le relais dans la Dépêche du 9 février pour lui donner une image mal aimé par ses pairs, cherchant à montrer que le “moustachu”, qui ne serait qu’un paysan écolo, n’est ni reconnu par les paysans, ni par les écolos. Il va jusqu’à citer un petit paysan qui ne prêterait pas le manche de sa fourche à celui-là ! Et de citer aussi Dominique Voynet (qui n’est pas appréciée comme une candidature de trop), Corinne Lepage et Clémentine Autain qu’on égratigne au passage, laissant entendre que sa stratégie personnelle est de préserver son avenir politique. Et voici Malicette qui s’y met aussi dans la Dépêche du 16 février, à croire qu’ils se sont donné le mot !

Malicieusement (c’est son truc évidemment), elle dénonce une pratique de forme hypocrite de propagande attribuée à José Bové. Pour compléter par un coup de bambou, José Bové serait, toujours selon Malicette, contre les OGM seulement parce qu’ils comporteraient des risques sanitaires.

Malicette, elle, a un regard politique d’une autre valeur mettant en cause le comportement des fabricants d’OGM vis-à-vis des amis de José Bové (les paysans). Bien sûr, je pourrais répondre aux attaques de Ségolène, Passy Connh et Malicette. mais mon objet n’est ni de défendre José, ni de démonter Marie-George. Je voudrais juste pouvoir rencontrer Ségolène, Passy et Malicette pour leur expliquer que, selon moi, le chemin du rassemblement n’est pas celui qu’ils prennent. Dans notre intérêt commun, a elles, lui et moi. Il y a d’autres moyens pour faire en sorte que les voix antilibérales se fassent réellement entendre en avril prochain. La mienne en sera, les leur aussi, j’espère.

Marc Géhin

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N911

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|