“La paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.” Baruch Spinoza

L'Humeur
  • Transmission
  • 10 décembre 2015,
    par Guy Cure
  • Luc est le fils d’un vieux copain qui a passé sa vie à militer au PC. Quelques jours avant le 1er tour des élections, il m’a annoncé qu’il n’irait pas voter. C’est lui qui a abordé la question. J’étais au tribunal, responsable du désespoir ambiant, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2015 > Décembre > N1368 > Les élus du pcf n’ont pas voté l’armenent supplémentaire de la police (...)

Romilly-sur-Seine

Les élus du pcf n’ont pas voté l’armenent supplémentaire de la police municipale

jeudi 10 décembre 2015 , 366 : visites

Le Conseil municipal du 5 décembre avait notamment à son ordre du jour de doter les policiers municipaux de revolvers, suite à l’annonce de François Hollande d’« apporter aux maires qui le souhaitent des armes qui seront prélevées sur les stocks de la police nationale. »
Pour Dany Bouteiller, qui s’est exprimé au nom du groupe sur cette question, si « chaque habitant de notre ville doit vivre dans la quiétude [et] la sécurité être renforcée en cette période où la menace terroriste préoccupe », c’est d’abord l’état qui doit assumer sa mission régalienne de garantir la sécurité de toutes et de tous. Pour l’élu communiste de Romilly-sur-Seine, « les choix politiques, que nous dénonçons depuis plusieurs années, de restriction des emplois publics en par ticulier parmi les fonctionnaires responsables de la sécurité, doivent impérativement cesser. » Il a rappelé, qu’en mai 2014 lors d’une discussion sur une vidéosurveillance à l’ef ficacité toute relative, les communistes demandaient déjà des forces de gendarmerie supplémentaires, se félicitant que le maire, enfin et il y a peu, ait proclamé sa volonté d’agir en ce sens. Face aux « attitudes démagogiques, électoralistes et politiciennes », il a aussi souligné que la fermeture du commissariat de Police de Romilly avait été décidée en 2002 par le ministre de l’Intérieur... Nicolas Sarkozy ! Il ne sera pas inutile de rappeler ici que les communistes romillons s’étaient mobilisés avec la population pour dénoncer cette décision. Une pétition avait collecté près de 6 000 signatures.
Concernant l’armement avec des revolvers de la Police municipale, les élu-e-s du groupe communiste et partenaires estiment que celle-ci « est équipée d’armements de catégories B et D, suffisants pour remplir ses tâches ». Pour eux, « la situation très grave que nous traversons [...] doit faire prendre conscience à tous les élus de l’obligation de favoriser le vivre-ensemble et de lutter contre le désoeuvrement, favoriser la prévention et l’éducation. Pour cela, le mouvement associatif joue un rôle primordial et les moyens indispensables [...] doivent être justement accordés » ; un pavé dans la mare du maire et de sa majorité qui ont baissé cette année les subventions aux associations. à l’exception du PCF, les autres sensibilités politiques se sont rangées derrière le maire UMP.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|