“Aujourd’hui, quand vous vivez dans une famille ouvrière, vous avez peur que vos enfants tombent dans la misère. Pourquoi ? Parce que la politique actuelle contribue à accumuler des richesses.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • A la bastille
  • 3 décembre 2015,
    par Malicette
  • Le Français n’est pas drapeau ! J’ai quand même mis le mien. J’étais à peu près la seule de l’immeuble. Pénurie peut-être. On peut toujours se débrouiller. J’avais pendu d’abord trois chemisiers tricolores avant de me faire arnaquer par un vendeur futé. Je ne (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Etats d’urgences
  • 3 décembre 2015,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Soupe Freneuse moderne et coquilles Saint-Jacques à la vapeur florale (Freneuse, dans les Yvelines, était réputée au XVIIIème siècle pour ses navets). (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • MÉNARD, PÉTAIN, LAVAL... MÊMES FACHOS
  • jeudi 3 décembre 2015
  • Le maire d’extrême droite de Béziers, Robert Ménard, veut mettre en place une milice. Placardée cette semaine, une affiche (voir ci-contre) appelle (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Décembre > N1367 > A la bastille

A la bastille

jeudi 3 décembre 2015 , 115 : visites , par Malicette

Le Français n’est pas drapeau ! J’ai quand même mis le mien. J’étais à peu près la seule de l’immeuble. Pénurie peut-être. On peut toujours se débrouiller. J’avais pendu d’abord trois chemisiers tricolores avant de me faire arnaquer par un vendeur futé. Je ne regrette pas mes 60 euros. J’ai mon drapeau. Il servira sur les barricades. Un jour.
Si on vote autant qu’on pavoise, ça va être la cata. Mais si tous ceux qui votent, aussi peu soient-ils, votent comme moi, la vraie gauche triomphera dans les urnes. Car comment faire autrement que de voter Front de Gauche ? Le vote utile ? C’est le piège : il grignote irrémédiablement la pensée rebelle. Voter pour le PS pour éviter le pire, c’est comme donner une pièce au pauvre pour vaincre sa misère… Je pourrais tout aussi bien supprimer la misère et me passer de l’of fre frelatée du PS. Le journal local, qui met en avant les sondages pour couper le siff let à toute pensée critique, ne présente que trois choix , le PS, la droite et le FN toujours, « Le Pen de mor t » de la démocratie. Depuis que la République fait semblant d’être égalitaire, l’ar t du pouvoir, depuis les années 80, consiste à jouer avec le feu extrême. Le danger grimpe. On crie au loup. Marianne supplie qu’on se rallie à son panache bleu-blanc-rouge.
Tactique choquante mais réelle. Car, comment expliquer la place énorme donnée au FN dans les médias et l’inégalité de traitement des diverses opinions ?
Je rêve d’une démocratie où les riches et les pauvres auraient leur quota de parole. Le vote par tête et non par ordre. En 89, avec cette simple idée, le peuple a pris la Bastille.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|