“Un gouvernement injuste familiarise les esprits des sujets avec l’injustice et fait que peu à peu ils s’accoutument à la voir sans horreur.” Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach

L'Humeur
  • A la bastille
  • 3 décembre 2015,
    par Malicette
  • Le Français n’est pas drapeau ! J’ai quand même mis le mien. J’étais à peu près la seule de l’immeuble. Pénurie peut-être. On peut toujours se débrouiller. J’avais pendu d’abord trois chemisiers tricolores avant de me faire arnaquer par un vendeur futé. Je ne (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Etats d’urgences
  • 3 décembre 2015,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Soupe Freneuse moderne et coquilles Saint-Jacques à la vapeur florale (Freneuse, dans les Yvelines, était réputée au XVIIIème siècle pour ses navets). (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • MÉNARD, PÉTAIN, LAVAL... MÊMES FACHOS
  • jeudi 3 décembre 2015
  • Le maire d’extrême droite de Béziers, Robert Ménard, veut mettre en place une milice. Placardée cette semaine, une affiche (voir ci-contre) appelle (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Décembre > N1367 > Etats d’urgences

Etats d’urgences

jeudi 3 décembre 2015 , 107 : visites , par LE CAPITAINE TRICASSE

Soupe Freneuse moderne et coquilles Saint-Jacques à la vapeur florale (Freneuse, dans les Yvelines, était réputée au XVIIIème siècle pour ses navets). Coquilles Saint-Jacques de la baie de Seine et gelée de f leurs ; volaille du nord de la France avec un blé aux herbes fraîches, du confit de céleri farci et une crème d’épinards persillée ; Reblochon et Paris-Brest relevé d’une compotée d’agrumes. La mal-bouf fe mondialisée ne sera donc pas passée par la COP21. La France a décroché ses étoiles des guides gastronomiques et fourbi la porcelaine de Sèvres.
Lundi, jour des agapes inaugurales des COPistes, les Restos du Coeur ouvraient leur campagne d’hiver. Ils distribuent 128 millions de repas à près d’un million de personnes. Une association parmi tant d’autres qui, toutes, s’estiment mal-aimées (un euphémisme) des “pouvoirs publics”. L’austérité est passée par ici, elle repassera par là. En 2013, selon l’Observatoire des inégalités, notre pays comptait 4,9 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté (977 euros par mois). 7,7% de la population qui, dès le 15 du mois quand s’est encore possible, fait ripaille de nouilles et bamboche de cordons bleus... à la margarine.
Face à l’insécurité du monde, décrétons “les” états d’urgences. Urgence climatique pour limiter le réchauf fement, urgence sociale face à la pauvreté et la misère galopantes, urgences f inancière et f iscale face à l’accaparement et la dissimulation des riches. Urgence, sur tout, à leur reprendre le manche.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|