“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • A la bastille
  • 3 décembre 2015,
    par Malicette
  • Le Français n’est pas drapeau ! J’ai quand même mis le mien. J’étais à peu près la seule de l’immeuble. Pénurie peut-être. On peut toujours se débrouiller. J’avais pendu d’abord trois chemisiers tricolores avant de me faire arnaquer par un vendeur futé. Je ne (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Etats d’urgences
  • 3 décembre 2015,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Soupe Freneuse moderne et coquilles Saint-Jacques à la vapeur florale (Freneuse, dans les Yvelines, était réputée au XVIIIème siècle pour ses navets). (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • MÉNARD, PÉTAIN, LAVAL... MÊMES FACHOS
  • jeudi 3 décembre 2015
  • Le maire d’extrême droite de Béziers, Robert Ménard, veut mettre en place une milice. Placardée cette semaine, une affiche (voir ci-contre) appelle (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Décembre > N1367 > MÉNARD, PÉTAIN, LAVAL... MÊMES FACHOS

MÉNARD, PÉTAIN, LAVAL... MÊMES FACHOS

jeudi 3 décembre 2015 , 454 : visites

Le maire d’extrême droite de Béziers, Robert Ménard, veut mettre en place une milice.
Placardée cette semaine, une affiche (voir ci-contre) appelle des “bénévoles” à s’enrôler dans une “garde bitterroise”. Celle-ci, explique la mairie, sera chargée de signaler “tout acte suspect” et aura vocation à exister tant que l’état d’urgence sera maintenu. Ménard, qui fiche les élèves de confession musulmane, avait instauré, on s’en souvient, un couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans et organisé une campagne d’affichage faisant d’un pistolet le “nouvel ami” de la police municipale, entre autre, a franchi une nouvelle étape. Entre Marion Maréchal-Le Pen à l’université des cathos intégristes, Briois, maire d’Hénin-Beaumont, qui interdit de marché de Noël le Secours Populaire Français, ou le « J’t’en foutrai du vivre ensemble » de Stéphane Ravier, sénateur-maire de Marseille nord-est, le FN, s’il a policé le discours et éjecté “le vieux”, reste ce qu’il a toujours été : un parti antisocial et, malgré les déclarations de Gattaz, le chien de garde du patronat.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|