“Les révolutions ne s’exportent pas, elles surgissent des conditions d’exploitation que les gouvernements [...] exercent contre les peuples.” Che Guevara

L'Humeur
  • QUE FAIRE ?
  • 29 octobre 2015,
    par Guy Cure
  • C’est un petit village de Haute-Marne. Un village bien calme dans une région bien calme. Sauf qu’une route le traverse, empruntée par des cohor tes de camions. Un habitant excédé par ces fréquentations malsaines, bruyantes et dangereuses a manifesté (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Les fachos n’ont peur de rien
  • 29 octobre 2015,
    par Malicette
  • La semaine dernière dans la Dépêche, nous épinglions Netanyahou qui, non content de faire subir aux Palestiniens la loi du talion, leur met sur le (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • LES ÉLUS VOYOUS DE LA DROITE
  • jeudi 29 octobre 2015
  • « C’est un plaisir que d’être hors-la-loi, surtout face à une loi soviétique », a déclaré sur Europe 1 le député-maire de Maisons-Laffitte, (LR), Jacques (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Octobre > N1362 > QUE FAIRE ?

QUE FAIRE ?

jeudi 29 octobre 2015 , 88 : visites , par Guy Cure

C’est un petit village de Haute-Marne. Un village bien calme dans une région bien calme. Sauf qu’une route le traverse, empruntée par des cohor tes de camions. Un habitant excédé par ces fréquentations malsaines, bruyantes et dangereuses a manifesté son mécontentement. Une pancar te dans sa propriété proclame  : « 2 000 camions par jour. On fait quoi pour nous ? »
Ce « on » impersonnel s’adressant à tout le monde, je me suis senti interpelé et accusé. J’ai observé que quantité de camions passant là avaient des plaques d’immatriculation étrangères. Le problème était donc loin d’être local et ce « nous » valait pour bien d’autres.
Que faire contre les lois qui favorisent les fermetures d’usines en France pour enrichir les prof iteurs de la mondialisation ?
Que faire contre les choix qui cèdent aux bonnets rouges au détriment du transpor t ferroviaire ou f luvial ? Que faire contre une société déshumanisée où la pollution est un souci moindre que les prof its f inanciers ?
En consultant les résultats électoraux de ce petit village bien calme, j’ai constaté que la grande majorité des habitants se prononcent régulièrement pour les choix politiques macronsarkoniens qui aboutissent à la situation qu’ils déplorent. Alors, pourquoi « on » ferait quelque chose d’autre que ce pour quoi « on » est élu ?

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|