“Un gouvernement injuste familiarise les esprits des sujets avec l’injustice et fait que peu à peu ils s’accoutument à la voir sans horreur.” Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach

L'Humeur
  • QUE FAIRE ?
  • 29 octobre 2015,
    par Guy Cure
  • C’est un petit village de Haute-Marne. Un village bien calme dans une région bien calme. Sauf qu’une route le traverse, empruntée par des cohor tes de camions. Un habitant excédé par ces fréquentations malsaines, bruyantes et dangereuses a manifesté (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Les fachos n’ont peur de rien
  • 29 octobre 2015,
    par Malicette
  • La semaine dernière dans la Dépêche, nous épinglions Netanyahou qui, non content de faire subir aux Palestiniens la loi du talion, leur met sur le (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • LES ÉLUS VOYOUS DE LA DROITE
  • jeudi 29 octobre 2015
  • « C’est un plaisir que d’être hors-la-loi, surtout face à une loi soviétique », a déclaré sur Europe 1 le député-maire de Maisons-Laffitte, (LR), Jacques (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Octobre > N1362 > Les fachos n’ont peur de rien

Les fachos n’ont peur de rien

jeudi 29 octobre 2015 , 102 : visites , par Malicette

La semaine dernière dans la Dépêche, nous épinglions Netanyahou qui, non content de faire subir aux Palestiniens la loi du talion, leur met sur le dos le génocide hitlérien. Drôle de façon d’appliquer les accords de paix ! Netanyahou n’en est pas à son coup d’essai et le mufti de Jérusalem était loin d’être un saint homme. Mais ce n’est pas ce mufti collabo que le sioniste de Tel-Aviv veut insulter, ce sont les dirigeants palestiniens et leur peuple sur lequel il voudrait que retombe la haine de la terre entière. Dif ficile calcul politique tant de nombreux dirigeants dans le monde pensent que l’attitude insolente d’Israël est un brûlot au Moyen-Orient. Les fachos n’ont peur de rien non plus à Béziers. Le chômage massif a donné la ville à Ménard, un af fidé lepéniste. Ménard, dans son bulletin municipal, traite les communistes de « militants de la haine ». C’est l’hôpital qui se fout de la charité ! Du coup, ce bulletin libère les vieux instincts du corbeau vichyssois et un conseiller municipal communiste et deux militant-e-s reçoivent des menaces de mor t, anonymes comme il se doit. Comme ils informent la presse pour les dénoncer, Ménard les insulte et les traite de « minables ». Arrogants et fachos sont des mots collabos.

20 centimes par mois, 2,40 euros par an. L’allocation logement d’une “assistée” vient d’être actualisée au 1er octobre. En 2014, le gouvernement avait déjà gratté dix mois, reculant de janvier à octobre l’actualisation. Son loyer a augmenté de 12 euros. “Je ne me plains pas, a-t-elle réagi, mais je crois bien qu’ils se foutent de ma gu**** ”.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|