“Un gouvernement injuste familiarise les esprits des sujets avec l’injustice et fait que peu à peu ils s’accoutument à la voir sans horreur.” Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach

L'Humeur
  • QUE FAIRE ?
  • 29 octobre 2015,
    par Guy Cure
  • C’est un petit village de Haute-Marne. Un village bien calme dans une région bien calme. Sauf qu’une route le traverse, empruntée par des cohor tes de camions. Un habitant excédé par ces fréquentations malsaines, bruyantes et dangereuses a manifesté (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Les fachos n’ont peur de rien
  • 29 octobre 2015,
    par Malicette
  • La semaine dernière dans la Dépêche, nous épinglions Netanyahou qui, non content de faire subir aux Palestiniens la loi du talion, leur met sur le (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • LES ÉLUS VOYOUS DE LA DROITE
  • jeudi 29 octobre 2015
  • « C’est un plaisir que d’être hors-la-loi, surtout face à une loi soviétique », a déclaré sur Europe 1 le député-maire de Maisons-Laffitte, (LR), Jacques (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Octobre > N1362 > LES ÉLUS VOYOUS DE LA DROITE

LES ÉLUS VOYOUS DE LA DROITE

jeudi 29 octobre 2015 , 107 : visites

« C’est un plaisir que d’être hors-la-loi, surtout face à une loi soviétique », a déclaré sur Europe 1 le député-maire de Maisons-Laffitte, (LR), Jacques Myard.
Il a ajouté que la loi SRU, qui impose de construire 20% de logements sociaux en zone tendue, relevait du « racket ». On connaît depuis longtemps la réticence (un euphémisme) des municipalités huppées à assumer leurs responsabilités en matière de construction de logements publics. Mais les réactions de nombreux maires de droite et d’extrême droite à la publication d’une liste de 36 communes délinquantes sont éloquentes. On découvre au passage que Valérie Pécresse, députée de Versailles et candidate de la droite aux élections régionales en Ile-de-France, est soutenue par sept des huit maires de cette région violant les obligations légales. Avec Myard et consorts, les masquent tombent : dans leur idéal de ghettos pour riches, c’est le principe de l’entre-soi qui prévaut.
Leur appel est scandaleux. Scandaleux parce que des élus de la République en appellent à violer la loi. Les Républicains, qui donnent des leçons de fermeté à la terre entière dès lors que des salariés d’Air France, en détresse, souhaitent sauvegarder leur emploi, se comportent ici comme des élus voyous. Mais les sanctions annoncées par Manuel Valls, pour utiles qu’elles soient, ne sont pas de nature à les dissuader. N’est-ce pas d’ailleurs le même premier ministre qui, il y a un an, écrémait la loi Duflot de ses mesures les plus sociales ? Et que dire de la décision de supprimer les aides à la pierre contenues dans le budget logement 2016. Une première depuis 50 ans !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|