Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Le dessin

3 septembre 2015
L'Humeur
  • Silence média
  • 3 septembre 2015,
    par Malicette
  • On nous a tout dit de l’université des Verts à la mi-août. ça miaulait. ça ronflait. ça s’engueulait. Avec qui faire des voix ? En politique, il y a ceux qui portent les idées et ceux qui ont une urne à la place du coeur. « Vous voulez une majorité, (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Le Mur de la Hon(te)grie
  • 3 septembre 2015,
    par Malicette
  • La Hongrie construit un mur de barbelés (4 m de haut, 175 km de long) pour empêcher les migrants d’entrer en Europe. Le mur de Berlin était la (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Septembre > N1354 > 3 jours de liberté, d’égalité, de fraternité

La fête de l’Humanité

3 jours de liberté, d’égalité, de fraternité

jeudi 3 septembre 2015 , 268 : visites , par LDA

Plus de 50 concerts (Manu Chao, Texas, Shaka Ponk...), 450 stands politiques, associatifs, syndicaux, 250 auteurs au Village du Livre, débats, culture, gastronomie... telle est la fête de l’Humanité.

Deux cerises : l’une représentant la “Belle Bleue”, notre Terre commune à défendre d’un possible désastre environnemental  ; l’autre rouge, comme une invitation à écrire un nouveau projet émancipateur de développement humain. Tel se présente le visuel de la 80ème édition de la fête de l’Humanité, qui se tiendra les 11, 12 et 13 septembre à La Courneuve. Nos concitoyens ont besoin, grand besoin, d’une belle et grande fête de l’Humanité. Ils sont des millions à espérer que ça bouge, à souhaiter être entendus et respectés. La fête leur donnera l’occasion de se rencontrer, de débattre et de construire. Pour faire entendre notre colère et nos espoirs.


Depuis sa création, la fête de l’Humanité s’est donné vocation de réunir
tous ceux qui aspirent à redonner un sens progressiste à une société.


festive, culturelle et politique

Dans une semaine, la fête de l’Humanité ouvrira ses portes. Le rendez-vous automnal de La Courneuve se veut, plus que jamais, être celui de celles et ceux qui ne renoncent pas.

Au moment où François Hollande et Manuel Valls s’entêtent dans leur politique austéritaire, la fête 2015 constituera un espace de résistance et de confrontations pour construire un autre avenir en France et en Europe. Les cheminots, face à la libéralisation du service public, viendront de tout le pays pour lancer une nouvelle “bataille du rail”. Les jeunes sont invités à s’y retrouver pour décider de leurs droits. En lien avec les luttes paysannes, on y réfléchira au nouveau mode de développement à construire afin de répondre aux défis alimentaires et écologiques d’aujourd’hui. Rendez-vous des luttes, la fête sera aussi une étape importante dans la construction d’une alternative de gauche à l’austérité et du rassemblement capable de la porter. à cet effet, des initiatives y seront organisées pour que les forces progressistes se rencontrent et parlent d’avenir ensemble. Dans ce débat, les communistes soumettront les grands axes de leur projet pour la France. Un projet qu’ils souhaitent enrichir avec l’apport des citoyens, des forces politiques, sociales et culturelles qui ne se résignent pas à la situation actuelle. à quatre mois des élections régionales, la fête constituera aussi un espace d’élaboration sur ce que pourraient être des régions solidaires au service des populations. Ensemble, à des centaines de milliers de voix, nous dirons qu’il est grand temps de placer au centre de toutes décisions l’être humain et la nature. Grand temps que chacune et chacun ait un travail ou une activité qui lui plaise, un salaire correct, une place au lycée ou à l’université... Plus nous serons nombreux à nous faire entendre à la fête, plus cela marquera la rentrée et les mois qui viennent dans le sens de nos attentes plutôt que dans celui du patronat et des banques.



Engagée pour l’homme et sa planète
En décembre, à l’endroit même où se tient la fête de l’Humanité, aura lieu la prochaine conférence mondiale sur le climat (COP21). Cette conférence portera sur la manière de préserver notre planète du réchauffement climatique. à la fête de l’Humanité, cette question sera au coeur des débats et, plus largement encore, celle de notre avenir commun. Ensemble, nous proposerons des solutions et ferons entendre notre voix pour sauver la planète d’une catastrophe climatique et écologique et pour que, en prenant d’autres chemins, les hommes puissent vivre dignement. à la fête de l’Humanité, les paroles seront aussi mises en actes : réduction des déchets, par le tri, l’utilisation de gobelets recyclables ou encore en mettant des cendriers de poche à la disposition du public.

Engagée contre la mal-vie et les inégalités
Les politiques d’austérité ravagent notre planète et jettent au chômage et dans la misère tous les peuples à travers le monde. Au moment où 1% des plus riches détiennent plus de 50% du patrimoine mondial, il faut réfléchir à la manière d’utiliser l’argent pour répondre aux besoins de toutes et de tous, pour les services publics, les salaires, l’emploi, la santé, l’éducation, etc. Faisons entendre nos voix et nos solutions pour sortir de cette crise. Ce sera aussi l’occasion d’apporter notre solidarité au peuple grec.



Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|