“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • HIROSHIMA
  • 20 août 2015,
    par Malicette
  • Tous les médias ont parlé d’Hiroshima ce 6 août. Il y a 70 ans en ef fet. Dif ficile d’ignorer cette date terrible quand les États- Unis décidèrent d’essayer une arme nouvelle sur une ville otage au Japon. Le maire de cette ville martyr parle aujourd’hui (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Pas d’“affamés” chez MAC DO
  • 20 août 2015
  • Faut payer chez McDo pour s’empif frer de graisses et sucres à gogo. Pas question de « procurer de la nourriture aux clochards » sous peine de « (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • SORTIE DE LA ZONE NEURONE
  • jeudi 20 août 2015
  • Chaque fois qu’elle ouvre la bouche, Nadine Morano rembourse au Front national son aide lors du deuxième tour des législatives de 2012. Un coup de (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Août > N1352 > Pas d’“affamés” chez MAC DO

Pas d’“affamés” chez MAC DO

jeudi 20 août 2015 , 99 : visites

Faut payer chez McDo pour s’empif frer de graisses et sucres à gogo. Pas question de « procurer de la nourriture aux clochards » sous peine de « sanction pouvant aller jusqu’au licenciement », avertissait fin juillet dans une note à son personnel, la direction du McDo de Hyères (var), qui considère n’avoir pas « vocation de [sic] nourrir tout [re-sic] les affamés du territoire ». L’auteur de cette injonction n’a pas, lui, vocation à faire carrière littéraire.
Un employé avait donné à deux sans-abri son “repas équipier” qui, précise le même torche-cul, « est un avantage en nature personnel et ne doit profiter qu’au salarié en question ». Pour le service com’, venu “recadrer” son grouillot de Hyères, la note avait pour objet de « prévenir [des] incidents et préserver la sécurité de ses clients » ! Face au tollé, il a finalement, du bout des lèvres, présenté des excuses pour... « [un] procédé et [une] formulation se révélant maladroits ». Sur la question aussi soulevée de savoir si les « équipiers » peuvent librement disposer de leurs repas, McDo a laissé tout le monde sur sa faim.
Voilà qui ternit singulièrement l’image “citoyenne” dont se pare le géant de la malbouf fe. Mais McDo fait encore mieux. L’année dernière, Bercy chif frait aux alentours du milliard d’euros un manque à gagner d’impôt entre 2009 et 2013. Grâce à une « redevance interne » appliquée à l’échelle européenne, les f iliales remontent vers une holding luxembourgeoise une partie de leurs chiffres d’affaires, réduisant ainsi le montant de l’impôt où elles sont implantées. 3,7 milliards d’euros ont ainsi pris la poudre d’escampette vers le grand-duché du luxe en fraude.
HÉLÈNE DEWAERE


Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|