« Dans un état bien ordonné, la liberté de la presse doit être illimitée pour les écrivains qui surveillent les fonctionnaires publics. » Marat

L'Humeur
  • Victimes
  • 16 août 2015,
    par Guy Cure
  • La notion de patrimoine est récente. Pendant des générations, on a jeté pour remplacer par du « moderne ». Le mobilier et le décor des demeures et des églises ont subi le même sor t que l’af freux buf fet en chêne sculpté remplacé par le superbe living en (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Front kultur
  • 16 août 2015,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • David Rachline est maire FN de Fréjus et sénateur du Var depuis 2014. Décrit comme un “jeune loup” (brun ?) de l’écurie Le Pen-La f ille, il (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • PAS DE BOL
  • dimanche 16 août 2015
  • Google a annoncé changer son nom en Alphabet. L’annonce a fait du bruit dans Landerneau. C’était un peu fait pour. Google quitte les mathématiques (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Août > N1351 > Hubert JEANSON

MÉMOIRE

Hubert JEANSON

dimanche 16 août 2015 , 294 : visites , par Jean Lefevre

Hubert Jeanson(Capitaine Jacques), est né à Baudement le 21 février 1921. Il a été fusillé à Creney, le 22 août 1944, avec 48 de ses compagnons emprisonnés à la prison Hennequin de Troyes.
Hubert, avant la guerre, est cultivateur et vit à Baudement avec ses parents, Eutrope et Juliette Jeanson, née Luquet. La situation de la ferme à l’extrémité ouest du village, sur la rive droite de l’Aube, permet l’organisation d’une des plaques tournantes de la Résistance entre la Marne et l’Aube. Hubert en est le dirigeant.
Hubert installe en avril 1944 le maquis de la « Ferme de Varsovie » à La Chapelle-Lasson, où se retrouvent de 100 à 150 réfractaires au STO, encadrés par des cadres parisiens et des gendarmes d’Anglure. Le but est de préparer l’insurrection parisienne du colonel Rol-Tanguy. Hubert est secondé par ses frères et soeur et sa mère Juliette. (On ne dira jamais assez le dévouement et le courage des femmes dans la Résistance.) Depuis fin 1942, la mission d’Hubert est le recrutement et l’instruction des volontaires. Maurice Camuset, futur maire de Romilly- sur-Seine, Lucien Bonnot d’Anglure (fusillé à Châlons en 1944) seront de la partie ainsi que de nombreux Romillons qui paieront eux aussi un lourd tribut pour la libération.
Le véritable PC des maquis de la région se trouve dans la ferme des Jeanson. C’est en effet de ce lieu que tout partait et s’organisait : groupes de sabotage, réseaux d’assistance, parachutages, évasions, hébergement d’aviateurs abattus par la Flak. C’est également là que se réunirent plusieurs fois les responsables inter-régionaux et nationaux du « Front National de la Résistance ».
Les Allemands vinrent cinq fois perquisitionner la ferme sur dénonciations. Ils emmenèrent à Romilly, puis à Troyes ou Châlons, Gabriel, Yvonne, Edgar (frères et soeur d’Hubert) qu’ils torturèrent. Guy (commandant Fèvre) fut arrêté à Troyes, battu et enfermé à Hennequin. Hubert fut à son tour arrêté à Troyes et sévèrement torturé par les agents de la Gestapo.
Le 22 août 1944, un kommando SS en provenance de Rennes, fit sortir 49 patriotes enfermés à Hennequin et les emmena au pas de tir de Creney. Parmi eux, Hubert Jeanson et douze patriotes romillons. Ils les fusillèrent dans le dos à la mitraillette. Parmi les bourreaux, une dizaine de miliciens français engagés dans la Waffen SS, les Bretons du groupe « Bezen Perrot ».
Même sous des mots atténués, les idées d’extrême droite ont repris du service en France. Rappelez-vous cette parole de Brecht : « Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde. » Voilà pourquoi les organisateurs de cette cérémonie [voir ci-dessus] appellent les habitants de Baudement à honorer la mémoire d’Hubert Jeanson pour que la leçon des Résistants ne soit pas perdue.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|